En direct

Plus de 150 chantiers à venir dans les cinq ans

J. -P. D. |  le 19/10/2018  |  Maine-et-LoireEmploiChantier

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Maine-et-Loire
Emploi
Chantier
Valider

Angers -

Recenser les grands chantiers décidés à l'échelle d'une agglomération et les traduire en besoins de main-d'œuvre : l'initiative est inédite. Mardi 2 octobre, Christophe Béchu, président d'Angers Loire Métropole, et Bernard Gonzalez, préfet de Maine-et-Loire, ont réuni quelque 130 dirigeants d'entreprises du BTP pour leur présenter les travaux et les investissements à réaliser dans l'agglomération dans les cinq prochaines années. L'initiative est née des entreprises. « Cette étude prospective s'inspire de celle réalisée dans le cadre de la LGV Bretagne-Pays de la Loire, a rappelé Jean-Christophe Louvet, président de la FRTP. Nous sommes intervenus auprès d'Aldev [l'agence de développement économique d'Angers Loire Métropole, NDLR] et de la Direccte pour voir comment décliner ce travail à l'échelle d'une agglomération comme Angers, dont les investissements représentent quasiment le tiers de ceux de la LGV. »

Entre 1 700 et 1 800 emplois nouveaux par an. De fait, le résultat de l'étude est spectaculaire : selon les estimations du laboratoire Granem de l'université d'Angers, sollicité pour l'occasion, 150 nouveaux chantiers seront menés à bien sur la période 2018-2022 pour un investissement de 919 M€ et des besoins en main-d'œuvre de 2 118 emplois en 2019. Et encore, les chiffres semblent être volontairement sous-estimés. « Nous n'avons pris en compte que les chantiers supplémentaires actés, sans intégrer les travaux courants comme ceux de l'entretien de la voirie ou des bâtiments », précise Jean-Pierre Bernheim, le président d'Aldev. Sans compter des surprises comme la réhabilitation tant attendue du commissariat qui a été annoncée par le préfet, pour un montant de 10 M€.

Dans le détail, en 2019, les entreprises devront trouver 1 047 salariés dans le second œuvre, 539 dans le gros œuvre, 52 dans les travaux publics… et huit dans la démolition. En moyenne, ce sont entre 1 700 et 1 800 emplois nouveaux par an dont auront besoin les entreprises jusqu'en 2022.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

DICOBAT 10 E EDITION

DICOBAT 10 E EDITION

Date de parution : 03/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur