En direct

Plombiers-chauffagistes : attention à ne pas sous-estimer le risque amiante !
L'Institut national de recherche et de sécurité (INRS) a établi scientifiquement que les plombiers-chauffagistes sont régulièrement confrontés à de l'amiante. - © © Phovoir

Plombiers-chauffagistes : attention à ne pas sous-estimer le risque amiante !

Florent Lacas |  le 02/10/2013  |  ArtisansBâtimentFormation BTPTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Qualité
Artisans
Bâtiment
Formation BTP
Technique
Valider

Une étude de l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS) et de la Capeb apporte une preuve scientifique de l'exposition régulière à l'amiante des artisans plombiers-chauffagistes.

Les professionnels du bâtiment sont confrontés, régulièrement, à de l'amiante lors de leurs interventions. Mais dans quelle mesure ? L'Institut national de recherche et de sécurité (INRS) et la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) ont apporté un début de réponse. Dans une étude qu'ils viennent de rendre publique, ils ont en effet suivi l'exposition à l'amiante de 63 plombiers-chauffagistes d'entreprises artisanales adhérentes de la Capeb, et ce durant une semaine (1). L'étude conclut que 22 de ces travailleurs (soit 35%) ont été en présence d'amiante dans le cadre de leur travail sur la période.

41% des salariés exposés à l'amiante n'en avaient pas conscience

Sur ces salariés exposés, l'INRS indique que 41% n'avaient pas conscience du risque qu'ils courraient par rapport à l'amiante, et que la majorité d'entre eux étaient des chefs d'entreprise avec une expérience professionnelle de plus de dix ans. Un tiers de ces salariés exposés n'utilisaient jamais de moyens de prévention adaptés à ce risque. Enfin, les actions réalisées par ces salariés étaient celles de soudage, perçage et nettoyage-finition.

"Le niveau de communication et de formation sur les risques liés à l'amiante n'est pas suffisant", en conclut Jean-Jacques Châtelain, président de l'Union nationale artisanale Peinture-revêtement-vitrerie (Capeb). L'organisation professionnelle va d'ailleurs diffuser à partir d'octobre un kit d'information auprès de ses adhérents, contenant une synthèse de l'étude de l'INRS, de quoi réaliser des réunions de sensibilisation au niveau départemental ainsi que des mémos santé axés sur le risque amiante.

"Nous souhaitons renouveller ce type d'expériences scientifiques sur d'autres métiers que celui de plombier-chauffagiste, dans l'intérêt des salariés d'entreprises artisanales et des artisans travaillant seuls", a ajouté Jean-Jacques Châtelain.

On estime à environ 900 000 le nombre de salariés potentiellement exposés à l'amiante dans le secteur de la construction.

(1) L'exposition des salariés à l'amiante a été déterminée durant un semaine par l'emploi d'un badge que portait chacun d'entre eux, capable de récolter des fibres d'amiante auxquelles ils avaient été exposés le cas échéant.

Commentaires

Plombiers-chauffagistes : attention à ne pas sous-estimer le risque amiante !

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Maisons individuelles passives

Maisons individuelles passives

Date de parution : 07/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur