En direct

Plombé par l'incendie de la tour Grenfell, Arconic veut vendre sa division bâtiment et construction
Arconic est le fabricant du Rayobond, revêtement de la tour Grenfell qui s'était révélé hautement inflammable - © © Natalie Oxford

Plombé par l'incendie de la tour Grenfell, Arconic veut vendre sa division bâtiment et construction

Adrien Pouthier avec AFP |  le 31/07/2018  |  International

Suite à une revue stratégique des activités lancée en janvier, le groupe américain a annoncé vouloir se séparer de sa division bâtiment et construction qui a été mêlée au meurtrier incendie londonien en juin 2017, qui avait coûté la vie à 71 personnes. La tour Grenfell était en effet recouverte d'un revêtement fabriqué par Arconic, le Rayobond, qui s'était révélé hautement inflammable.

Arconic, le groupe américain né de la scission du géant de l'aluminium Alcoa, a annoncé mardi 31 juillet avoir engagé la vente de sa division spécialisée dans le bâtiment et la construction. Cette opération fait suite à la revue stratégique des activités lancée par le groupe en janvier, qui devrait prendre fin au cours du troisième trimestre, précise Arconic dans un communiqué. 

La division concernée a été mêlée au dramatique incendie de la tour Grenfell à Londres, en juin 2017, qui avait coûté la vie à 71 personnes. Cette tour avait été recouverte d'un revêtement fabriqué par Arconic, le Rayobond, qui s'était révélé hautement inflammable. Après avoir inscrit une charge de 5 millions de dollars au 1er trimestre liée aux coûts légaux de cette catastrophe, le groupe a passé une nouvelle charge de 4 millions dans ses comptes du deuxième trimestre. 

 

Demande importante

 

Arconic, spécialisé notamment dans les matériaux composites à destination de l'industrie aérospatiale et automobile, a par ailleurs vu son chiffre d'affaires progresser de 10% d'avril à juin pour atteindre 3,6 milliards de dollars, au-delà des prévisions des analystes financiers (3,49 milliards). L'activité du groupe a notamment été tirée par une demande plus importante de la part de ses clients dans les secteurs du transport, de l'automobile, des moteurs aéronautiques, de la défense, du bâtiment et de la construction

Pour faire face à la demande croissante des clients fabriquant des moteurs destinés à l'aéronautique, le groupe a d'ailleurs engagé des travaux d'expansion dans ses usines de Whitehall (Michigan, nord des Etats-Unis)et Morristown (Tennessee, centre-est) évalués à 100 millions de dollars.

Entre ces travaux d'agrandissement, un important contrat signé avec Boeing mi-juillet et la mise en vente de la division bâtiment et construction, "nos équipes apportent des améliorations opérationnelles là où il y en a le plus besoin", a commenté le PDG du groupe, Chip Blankenship. Le bénéfice net du groupe, à 120 millions de dollars, a été divisé par plus de deux sur la période

 

Commentaires

Plombé par l'incendie de la tour Grenfell, Arconic veut vendre sa division bâtiment et construction

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Livre

Prix : 83.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Décrypter les finances publiques locales

Décrypter les finances publiques locales

Livre

Prix : 59.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 25.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur