En direct

PLATRE/ISOLATION Laines minérales : un marché à la hausse

hugues haëntjens, jean-philippe bondy, pascale leroy-paulay, catherine rollot, nicole salez |  le 17/10/1997  |  Produits et matérielsNégoceSecond œuvreGros œuvreEurope

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Produits et matériels
Négoce
Second œuvre
Gros œuvre
Europe
Puy-de-Dôme
France
Valider

-Le marché global est en légère régression. -Les laines minérales ne cessent de progresser depuis trois ou quatre ans.

LES PERSPECTIVES

Le marché de l'isolation thermique s'est replié entre 1995 et 1996 de 3 % en volume à 15,5 millions de m3. C'est la conséquence directe du retrait des mises en chantier de logements neufs. Pourtant, les laines minérales, qui dominent le marché, ont, semble-t-il, progressé, alors que les mousses, et le polystyrène expansé, régressaient légèrement l'an dernier. Ce phénomène s'explique par une meilleure pénétration des laines minérales dans la maison individuelle, mais également par leurs caractéristiques de résistance au feu et d'isolation thermique. Entre 1995 et 1996, les laines minérales dans le secteur résidentiel sont passées de 8,9 à 9,23 millions de m3, selon la Fédération des industries des laines minérales manufacturées (FILMM). Les laines sont fortes dans l'isolation des cloisons acoustiques et des toitures en pentes. Elles rivalisent équitablement avec les polystyrènes en toitures-terrasses. De son côté, le polystyrène expansé (PSE) se place au deuxième rang des matériaux d'isolation avec 29 % à 30 % du marché toutes applications confondues, selon Promo PSE.

Ses points forts : l'isolation de murs (66 % de part de marché), le doublage (81 %), les sols et planchers (75 %). Plus faible, mais plus cher, le polystyrène extrudé (XPS) n'occupe qu'une niche de marché évaluée, en volume, pour 1996, à 380 000 m3, et à environ 270 millions de francs de chiffre d'affaires. Ses caractéristiques spécifiques de résistance mécanique et d'imperméabilité le confinent dans des utilisations très spécifiques : toitures-terrasses, etc. Ce matériau souffre, ces dernières années, de la mauvaise orientation de la construction du secteur tertiaire. Les mousses polyuréthannes sont, orientées à la baisse, et représentent un volume de vente de 350 000 m3 environ en 1996.

LA DISTRIBUTION

« Les ventes de polystyrène en direct du fabricant à l'entreprise de travaux restent marginales, explique Michel Waller, président de l'association Promo PSE. La distribution se fait par l'intermédiaire des négociants en matériaux de construction. Même si une partie des produits, notamment des entrevous, est distribuée auprès des fabricants de produits en béton. » La part des grandes surfaces de bricolage reste faible, mais sera « amenée à se développer », au fur et à mesure que les fabricants de polystyrène font des efforts pour toucher les marchés de la rénovation. La même observation vaut pour les laines minérales.

Ainsi, Fibraver estime à 5 % la part de ses produits distribués par les grandes surfaces de bricolage - Owens Corning, entre 5 % et 10 % -, le reste passant par les négociants en matériaux de construction, généralistes ou spécialisés.

L'IMPORT-EXPORT

Le polystyrène reste un produit qui s'exporte peu compte tenu du rapport défavorable entre le coût de transport et le coût du matériau. Les laines minérales voyagent mieux, semble-t-il. Ainsi, Owens Corning importe sur le marché français ses produits fabriqués en Belgique. Isoglas, Polyglas sont des importateurs. Les principaux fabricants de polystyrène expansé sont aussi les fabricants de plaques de plâtre : Isobox du groupe BPB France, Knauf, Plâtres Lafarge... Ils ont intégré cette filière puisqu'une partie des ventes de plaques de plâtre se fait en complexes de doublage. Les fabricants de laines minérales sont internationaux : le français Isover Saint-Gobain (groupe Saint-Gobain), le danois Rockwool, l'américain Owens Corning, à l'exception de l'entreprise Fibraver.

GRAPHIQUE :

- Evolution des commandes de polystyrène expansion - Léger déclin

Le PSE se ressent de la baisse des mises de chantier.

- Evolution des commandes des laines minérales - Laines minérales en hausse

Acoustique, thermique, résistance au feu, les qualités du matériau sont appréciées.

CHIFFRE D'AFFAIRES 1995 :

2,592 milliards de francs pour les laines minérales (dont 80 à 90 % en produits à destination du bâtiment).

TENDANCE PRIX DE VENTE :

LES LEADERS :

Isover Saint-Gobain, Rockwool, Fibraver, Owens Corning (laines minérales), Knauf, BPB, Lafarge Plâtre (polystyrène).

LES MOUVEMENTS D'ENTREPRISES :

Saint-Gobain a inauguré, en 1997, un système de recyclage des déchets de fabrication : Oxymelt. Rockwool a implanté une troisième ligne de production à Saint-Eloy-les-Mines (Puy-de-Dôme). Celle-ci utilise un procédé de fusion de roche électrique. Le groupe belge Fleiderer a racheté Isoglas qui commercialise ses produits en France sous la marque Ursa.

Point de vue : James Owen, directeur du marketing de la société Fibraver

« Le marché est bien orienté en volume sinon en prix. On peut le qualifier de porteur, et je pense que l'année 1997 affichera une progression d'environ 3 % (chiffre corrigé dans le Le Moniteur du 31/10/97 p. 58) pour les laines minérales. Il profite de l'amélioration de la construction de maisons individuelles et de la meilleure pénétration des laines minérales sur ce marché par rapport aux polystyrènes. Les laines profitent également de leurs bonnes qualités acoustiques, utilisées dans les cloisons et sur les murs extérieurs, dans les logements collectifs principalement. On ne peut pas dire que le marché connaisse une guerre des prix, même si quelques francs-tireurs le perturbent parfois... »

%%GALLERIE_PHOTO:0%%

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Droit de l'Aménagement, de l'Urbanisme, de l'Habitat – 2020

Droit de l'Aménagement, de l'Urbanisme, de l'Habitat – 2020

Date de parution : 09/2020

Voir

Jean Prouvé - 5 maisons sur mesure

Jean Prouvé - 5 maisons sur mesure

Date de parution : 09/2020

Voir

Villes et territoires de l’après-pétrole 

Villes et territoires de l’après-pétrole

Date de parution : 08/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur