En direct

Plastique recyclé : le manège en chantier
Les produits plastiques dans la construction - © Sources : TBC, STR-PVC, AFIPEB, SFEC - 2016

Plastique recyclé : le manège en chantier

Maxime Hanssen |  le 31/08/2018  |  IndustrieProduits et matérielsRecyclageEconomie circulairePVC

En signant un accord volontaire renforçant l'usage des matières recyclées, les acteurs veulent obtenir un coup de pouce de l'Etat.

Une stratégie à quitte ou double. Le 2 juillet dernier, en accord avec la feuille de route de l'économie circulaire établie par le gouvernement, 55 entreprises et fédérations professionnelles annonçaient leur volonté de multiplier par deux, d'ici à 2025, le taux d'incorporation de matière plastique recyclée (MPR) dans les produits finis. Fixé à 600 000 tonnes de MPR (dont 75 000 pour le bâtiment, contre 44 000 à ce jour), l'objectif basé sur des engagements volontaires semble raisonnable au regard des 5 millions de tonnes plastiques mises annuellement sur le marché.

La puissance publique attend donc des résultats. « Nous donnons deux ans aux entreprises pour être sur la bonne trajectoire. Sinon, nous pourrions réglementer », avertit l'entourage de Brune Poirson, secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire. Au terme des tractations estivales, les professionnels espèrent un coup de pouce de l'Etat pour faire face aux changements : selon eux, l'augmentation des MPR pourrait entraîner à terme une « mutation profonde » du secteur de la plasturgie sur le marché du bâtiment.

De la collecte à la transformation. Le poids économique du plastique dans le bâtiment n'est pas négligeable. Avec 960 000 tonnes utilisées chaque année, soit 19,6 % des volumes globaux et un chiffre d'affaires de 10 Mds €, la construction est le deuxième consommateur de plastique, derrière l'emballage et devant l'automobile (voir infographie).

L'équation est donc complexe. « L'incorporation de volumes conséquents de MPR dans la production engendrera un changement des modèles industriel et économique. Cette modification devra impérativement être actée dans une logique de filière », décrypte Claire Dadou-Willmann, directrice générale de l'Association alliance chimie recyclage (2ACR). Trois étages de la fusée ont été identifiés : la collecte, le recyclage, et la transformation. Chaque niveau a besoin de visibilité pour enclencher un cercle vertueux. Un vrai défi alors que ces différents acteurs n'ont pas l'habitude de travailler ensemble.

A la [...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Plastique recyclé : le manège en chantier

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Livre

Prix : 83.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Décrypter les finances publiques locales

Décrypter les finances publiques locales

Livre

Prix : 59.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 25.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur