En direct

PLANIFICATION L’exportation du savoir-faire urbain français

le 10/01/2008  |  TransportCollectivités localesRhôneInternationalFrance entière

Les agences d’urbanisme françaises exportent leurs compétences en matières d’expertise, de formation et d’aménagement sur tous les continents.

Etudier le tracé de la ligne de tramway traversant le centre historique de Mexico, établir un plan de réhabilitation pour un quartier ancien de Rio de Janeiro, planifier la croissance urbaine d’Amman (Jordanie) : les agences d’urbanisme françaises, reconnues pour leur savoir-faire, sont désormais appelées aux quatre coins du monde pour aider les collectivités locales, souvent dans les pays émergents.

Au nombre d’une cinquantaine en France, ces structures publiques ont pour rôle d’étudier et de planifier l’avenir des aires urbaines. Mais elles sont une quinzaine à développer aussi des activités hors de nos frontières, notamment à travers des politiques de coopération décentralisée (1) ou dans le cadre de réseaux de villes (2). Comme les interventions à l’échelle locale sont de plus en plus valorisées, l’aide apportée par une ville française à une ville étrangère pour contribuer à son développement économique et culturel trouve une résonance politique auprès des maires et des présidents d’agglomérations. D’autant que, dans ces partenariats de coopération, les villes mènent des actions sous leur seule responsabilité et qu’elles peuvent s’appuyer sur d’autres acteurs sans perdre la maîtrise des dossiers.

Contrats privés. Les principaux domaines d’intervention des agences à l’étranger dans le cadre d’une action de coopération sont l’expertise, la formation auprès des urbanistes locaux et les études d’aménagement, de l’espace public à l’ensemble d’un projet urbain. Ces études peuvent ensuite déboucher sur l’obtention de véritables contrats privés, qui finissent par constituer d’importantes ressources pour les agences, en complément des subventions publiques qui sont leurs principales sources de financement.

L’Atelier parisien d’urbanisme (Apur) est un bon exemple de cette nouvelle façon de s’assurer un minimum d’indépendance (voir interview). Son intérêt pour l’export l’amène d’ailleurs de moins en moins à rechercher l’obtention de partenariats de coopération qui représentent seulement 2 % environ de ses subventions.

L’Apur compte parmi les agences les plus dynamiques à l’international, avec l’Iaurif (Institut d’amé­nagement et d’urbanisme d’Ile-de-France) et l’agence d’urbanisme du Grand Lyon. Celle-ci est toutefois moins présente sur le secteur concurrentiel et davantage positionnée sur la coopération décentralisée. Ces trois pionnières en la matière totalisent les deux tiers des actions menées hors Hexagone par des agences françaises.

La taille d’une agence est un atout important pour la réussite d’un projet car la conduite d’activités à l’export exige des moyens. Mais les petites agences privilégient dans un premier temps la piste des partenariats de coopération décentralisée qui nécessitent peu d’investissements, notamment dans les pays émergents. Leur forte croissance économique et le développement urbain accéléré des métropoles peuvent leur valoir, ensuite, quelques commandes d’études plus rémunératrices. Une façon de récompenser les efforts initiaux menés dans le cadre de la coopération.

CARTE - AME 33 PLAN amman.eps
CARTE - AME 33 PLAN amman.eps
CARTE - AME 33 OUV PLAN 2.eps
CARTE - AME 33 OUV PLAN 2.eps
PHOTO - AME 33 AMMAN.eps
PHOTO - AME 33 AMMAN.eps
« La capacité à jouer le rôle de catalyseur d’idées » Quels sont, à l’Apur, vos domaines d’intervention à l’international ?

Les villes étrangères s’intéressent aux outils développés par les agences d’urbanisme en matière de gestion de ressources et de données. L’Apur répond à cette demande en proposant une assistance à la maîtrise d’ouvrage, le transfert de savoir-faire, des formations et des échanges divers… Nous avons donné, par exemple, à Bangalore ou à Téhéran, des conseils pour la conception ou le développement de Systèmes d’information géographique (ou SIG). Nous assurons aussi la maîtrise d’œuvre de projets urbains.

Dans quels pays hors Union européenne travaillez-vous ?

Nous sommes présents actuellement en Amérique latine, en Asie et autour de la Méditerranée. Les questions qui nous sont posées sont variées et peuvent concerner la gestion du patrimoine historique et les politiques de logement, les transports ou de façon plus large des schémas directeurs d’urbanisme. C’est le cas à Phnom-Penh, à Rio, plus récemment à Mexico où nous faisons équipe avec la société Systra pour réaliser une étude d’insertion du tramway dans le centre historique ou encore Rabat et Salé dont nous allons réaliser le plan d’aménagement.

Quelles qualités particulières exige ce travail de partenariat ?

Il faut avoir un certain discernement, car un transfert des compétences suppose de trouver sur place les meilleurs interlocuteurs. Il faut avoir surtout la capacité à jouer, auprès de nos partenaires, le rôle de catalyseurs d’idées et susciter leur envie de « faire du projet urbain ». La coopération entre professionnels et élus aux statuts équivalents s’y prête. L’expérience nous a souvent montré que notre simple présence dans des réunions transversales, organisées par les pays invitants, avait pour effet de décloisonner les services.

%%GALLERIE_PHOTO:0%%
Agence d’urbanisme de Lyon : coopérations avec les villes étrangères

1. Alger (Algérie) Plan lumière, valorisation de la Casbah d’Alger.

2. Rabat (Maroc) Intercommunalité, transports urbains.

3. Ouagadougou (Burkina Faso) Agenda 21, planification, transports urbains.

4. Porto-Novo (Bénin) Intercommunalité, tourisme durable et services urbains.

5. Addis-Abeba (Ethiopie)Révision du schéma directeur et mise en œuvre tous sujets.

6. Alep (Syrie) Planification, quartiers informels.

7. Jaïpur (Inde) Valorisation de la vieille ville de Jaïpur.

8. Hô Chi Minh-Ville (Vietnam) Planification, patrimoine, grands projets urbains.

9. San José (Costa Rica)Gouvernance urbaine, planification territoriale et plan lumière.

10. San Salvador (El Salvador)Gouvernance urbaine et planification territoriale.

%%GALLERIE_PHOTO:0%%

Commentaires

PLANIFICATION L’exportation du savoir-faire urbain français

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX