En direct

Planification Des outils pour une urbanisation durable
PHOTO - AME Ile verte PLAN MASSE 2.ai - ©

Planification Des outils pour une urbanisation durable

Yannick Nodin |  le 06/12/2007  |  Isère

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Isère
Valider

Sommaire du dossier

  1. Les 13 premiers écoquartiers français labellisés
  2. Un label pour identifier les "vrais" écoquartiers
  3. La métamorphose d’un bâtiment industriel
  4. Construire un écoquartier
  5. L’écoquartier se chauffe avec les eaux usées
  6. Nanterre va chauffer des logements en récupérant ses eaux usées
  7. Quartier-témoin la vitrine du Paris durable
  8. Habiter en lisière de forêt
  9. Grand Nancy Restauré, le plateau de Haye conserve l’esprit de la forêt
  10. Palmarès EcoQuartier : le ministère de l’Ecologie remet ses prix et confirme la création d’un label Ecoquartier
  11. L’écoquartier Terre Sud sort de terre
  12. Un écoquartier nantais récompensé
  13. La ZAC Clichy-Batignolles s’étend à l’ouest
  14. Le centre-ville transformé
  15. Reconversion Les châteaux de l'industrie s'ouvrent à la ville
  16. Nord Le canal de Roubaix ouvert à la navigation
  17. Métropole lilloise L’Union, futur pôle d’excellence métropolitain
  18. RECONVERSION Valoriser les traces d’une industrie passée
  19. Lille Métropole Mutation urbaine autour du canal de Roubaix
  20. La friche de l'Union gardera sa vocation économique
  21. Un îlot de bâtiments à énergie positive
  22. La mixité s’invite à Euralille
  23. Projet urbain La mixité urbaine s'invite à Euralille Un bâtiment, trois programmes
  24. Une école-paysage sur les terrains Renault
  25. Trois nouveaux programmes de logements prévus pour fin 2013 sur l’éco-quartier Hoche à Nanterre
  26. NANTES - Giboire, Nantes Habitat et LNH sur La Prairie-au-Duc
  27. NANTES Entretien avec Laurent Théry, directeur général de la Samoa « Nous lançons la première phase du futur écoquartier de la Prairie-aux-Ducs »
  28. Rouen L’équipe de Jacqueline Osty retenue pour le futur écoquartier
  29. Rouen poursuit sa reconquête de l’ouest
  30. un parc habité sur un ancien site militaire
  31. Des immeubles de logements s'habillent d'Inox et de cuivre
  32. Ecoquartiers en France 4/8 - Rennes : un parc habité sur un ancien site militaire
  33. Hanovre, quartier Kronsberg L’eau de pluie dessine le paysage urbain
  34. FRICHES MILITAIRES Fribourg-en-Brisgau La reconversion verte du quartier Vauban
  35. 6. ZOOM SUR. Le chantier de dépollution de La Courrouze à Rennes
  36. Ecoquartier Sarriguren : le développement durable à l’espagnole
  37. Ille et Vilaine La zac de La Courrouze en chantier
  38. La Courrouze, 45% d’espaces verts pour un quartier qui joue la mixité
  39. Un nouveau quartier ravive l’est nantais
  40. Ecoquartiers en France - Bottière Chénaie, à Nantes: l’anti-ghetto pour « bobos »
  41. L’île Seguin, durable, dense, culturelle
  42. Un hameau écologique en milieu rural
  43. Ecoquartier Un archipel d'îlots pour une extension urbaine
  44. Amiens Un écoquartier dans la ZAC Paul-Claudel
  45. urbanisme durable Un écoquartier dense remplace l’ancienne caserne
  46. Développement durable Un écoquartier autour d’une gare RER
  47. LYON CONFLUENCE Une presqu’île dense et économe en énergie
  48. Angers, plateau des Capucins Des îlots denses autour dune armature végétale
  49. Urbanisation périphérique Toulouse réconcilie densité urbaine et paysage
  50. Champagne-Ardenne - Trois écoquartiers distingués
  51. Un écoquartier en rives de Somme
  52. La friche Testut démarre sa mue en écoquartier
  53. Béthune Nicolas Michelin transforme la friche Testut en écoquartier
  54. L’écoquartier du Raquet en chantier
  55. L'écoquartier du Raquet entre en phase opérationnelle
  56. PROJET URBAIN - Un écoquartier sur les anciens chantiers navals
  57. Grande-Synthe lance son écoquartier
  58. Un « cadre stratégique écoquartiers » pour bâtir une ville durable
  59. Charte écoquartier adoptée
  60. Ecoquartiers en France 2/8 - Lille-Lomme : un écoquartier autour d'un ancien canal industriel
  61. Un jardin d’eau au rythme des précipitations
  62. Construction durable Rives de la Haute Deûle : le plus avancé des écoquartiers métropolitains
  63. L’écoquartier Remafer bientôt lancé
  64. Reims 1 200 logements dans un écoquartier
  65. Paris 18e Un jardin sous une halle ferroviaire
  66. Paris Une centrale photovoltaïque installée sur la halle Pajol d’ici à 2012
  67. Reconversion Une gare de marchandises devient auberge de jeunesse et bibliothèque
  68. Ecoquartiers en France - Paris - Zac Clichy-Batignolles : une ville dense autour d'un parc
  69. ZAC Clichy-Batignolles : trois délibérations annulées mais le chantier continue
  70. La ZAC Clichy-Batignolles se prépare à accueillir le nouveau palais de justice
  71. Clichy-Batignolles L’opération est prête à démarrer
  72. Paris. Le parc Clichy-Batignolles sous un nouvel éclairage
  73. CLICHY-Batignolles Un nouveau quartier parisien à l’horizon 2013-2014
  74. Euromed 2 : financement bouclé
  75. Parc de Clichy-Batignolles. Le Jardin du rail est en bonne voie
  76. « Euromed II vise à amplifier la dynamique engagée depuis quinze ans » François Jalinot directeut général de l'établissement public d'aménagement Euroméditerranée
  77. L'écoquartier des Docks entre en phase opérationnelle
  78. François Leclercq dessinera Euromed II
  79. ESSONNE Afin de réconcilier les 30-50 ans avec la banlieue Ris-Orangis réfléchit à un « écoquartier »
  80. Le label Ecocité attribué à l'extension d'Euroméditerranée
  81. Marseille Michelin, Fortier et Leclercq vont imaginer Euromed II
  82. Montpellier L’écoquartier Rive gauche est lancé
  83. Strasbourg Danube : une demi-voiture par logement
  84. Ecoquartiers : un référentiel qualité
  85. Strasbourg Aménagement du secteur Danube
  86. Restructuration urbaine aux Maurettes
  87. Urbanisme durable La friche Kronenbourg sera le premier écoquartier strasbourgeois
  88. 90 logements BBC dans l’écoquartier Terres Neuves
  89. Premier bilan énergétique contrasté pour le prix national Ecoquartier 2009
  90. Terres-Neuves fait peau neuve
  91. Des enrobés environnementaux pour la voirie de la ZAC de Bonne
  92. « Le logement social ne doit pas être traité comme du sous-logement »
  93. Ecole élémentaire Lucie AUBRAC Zac de la Bonne, Grenoble
  94. Le premier écoquartier sort de terre
  95. Un chantier bois exemplaire en ville
  96. La capitale girondine sur les traces « vertes » de Stockholm
  97. La ville de Grenoble, lauréate du palmarès Ecoquartier 2009
  98. Un quartier durable aux bassins à flots
  99. Bordeaux Un quartier lacustre irrigué par trois canaux
  100. Ecoquartiers en France 1/8 - Grenoble, quartier de Bonne : Un modèle de ville compact et végétal
  101. ZAC Andromède et Monges-Croix-du-Sud complètent l’offre immobilière
  102. AMÉNAGEMENT DURABLE La bonne méthode de Bonne
  103. Planification Des outils pour une urbanisation durable
  104. Concours ilot 8, Zac Andromede Toulouse
  105. GRENOBLE Bâtiment à énergie positive ZAC de Bonne
  106. Une volute de béton flotte sur Blagnac
  107. GRENOBLE Un pôle commercial de qualité
  108. L'écoquartier Andromède allie ambition architecturale et écoconception
  109. FRICHES MILITAIRES Grenoble Une charte HQE pour un quartier nocturne
  110. Géothermie profonde sur la ZAC Andromède
  111. GRENOBLE La caserne de Bonne bien dans sa ville
  112. Toulouse Lancement du premier programme de bureaux sur la ZAC Andromède
  113. Blagnac, ZAC Andromède Un quartier champêtre aux portes de Toulouse
  114. Haute-Garonne La ZAC Andromède dessine le nouveau visage de l’urbanisme toulousain
  115. Lyon Confluence, acte II
  116. Défis à La Confluence
  117. Quatre équipes pour un quartier
  118. Le monolithe
  119. 39 Logements, Lyon Confluence Clément Vergély
  120. Coussins gonflables de grandes dimensions
  121. Projet urbain Herzog & de Meuron, A Lyon-confluence
  122. L'exceptionnel chantier du pôle loisirs et commerces à la Confluence
  123. Ecoquartiers en France 3/8 - Lyon Confluence : le sud de la presqu'île rendu à la ville
  124. Lyon Confluence se déploie vers le Rhône
  125. Lyon Confluence. Un puzzle végétal entre Saône et Rhône
  126. Grand Lyon A la reconquête des berges de Saône
  127. Lyon GRS Valtech dépollue les terrains de La Confluence
  128. 10 écoquartiers grimpent les marches de l’Est

La Ville de Grenoble s’est dotée, depuis deux ans, d’un PLU (plan local d’urbanisme) innovant, qui cible écoconstruction et aménagement durable. Acteurs publics et privés s’adaptent à ces nouvelles exigences, qui se concrétisent dansplusieurs projets urbains.

Apprendre en marchant, c’est un peu le leitmotiv de la construction grenobloise, engagée en rang serré sur la voie du développement durable. Deux ans après l’approbation d’un PLU (plan local d’urbanisme) de Grenoble ciblant l’écoconstruction, une étude menée sur les permis de construire délivrés pour les projets de plus de dix logements ou d’activité (au moins 1 000 m2 Shon) vient d’en préciser les premiers effets. Le constat : 75 % des 87 projets d’immeubles neufs autorisés depuis octobre 2005 intègrent l’isolation par l’extérieur et la moitié utilisent l’énergie solaire. Trois quarts des projets disposent aussi de terrasses végétalisées, soit un total de 34 000 m2. Un bilan flatteur : « Les enjeux environnementaux à Grenoble sont exacerbés par la pollution due au trafic dense et à la situation en cuvette de la ville, ajoutée à de fortes amplitudes thermiques, explique Pierre Kermen, maire adjoint de Grenoble à l’urbanisme et à l’environnement. Lors de l’élaboration du PLU, nous avons voulu en renforcer les objectifs écologiques : maîtrise de l’étalement, verdissement de la Ville en doublant les surfaces de pleine terre sur les opérations nouvelles, recommandations systématiques sur l’écoconstruction dans le règlement. »

Coproduction public-privé.Les ZAC et leur cahier des charges conditionnant la cession des charges foncières ont permis à la Ville de concrétiser ces objectifs par des opérations urbaines. Ainsi, plus de la moitié des permis autorisés depuis octobre 2005 l’ont été dans une ZAC. Certaines opérations sont devenues pour la Ville des vitrines de la qualité environnementale. Ainsi, la ZAC de Bonne (page ci-contre) s’est doublée d’objectifs de performance énergétique – charges de chauffage inférieures à 50 kWh/m2/an –, en appliquant le programme européen Concerto. « Au-delà de l’effet vitrine, l’idée est de permettre à tous les acteurs locaux de la construction de se former aux bonnes pratiques du bioclimatisme », explique Laurent Gaillard, directeur de l’urbanisme à la Ville de Grenoble. Et de faire tache d’huile dans le diffus.

Car les grandes emprises foncières sont rares dans une ville dense, contrainte dans ses 800 ha par trois massifs montagneux. « Pour alimenter l’offre de logements à l’intérieur de la ville, l’ouverture au foncier a été accrue. D’ici à fin 2008, la majorité des projets seront portés par une maîtrise d’ouvrage privée », ajoute Laurent Gaillard. L’outil ZAC va évoluer dans son contenu, couvrant des terrains privés et municipaux, comme sur l’îlot Blanche-Monnier page 66). Le cahier des charges des nouvelles ZAC, établi conformément au « Guide de la qualité environnementale dans l’architecture et l’urbanisme (1) », renforçant les bases d’une coproduction de la ville par les acteurs publics et privés.

Du côté des promoteurs, l’adaptation à ce nouveau cadre ne va pas sans pointer des difficultés. Au premier rang, les surcoûts liés à la qualité environnementale : « Les coûts de construction s’en ressentent inévitablement, d’autant que la ville est située en zone sismique, explique François Schmitt, à la tête du promoteur isérois Résidences Teillaud. Le surcoût atteint 8 %, et les prix de sortie ne peuvent pas augmenter au-delà des 2-3 %. » La compression des marges est gommée par la pression foncière (3 000 à 3 200 euros/m2 dans le diffus), mais, souligne-t-il, le critère écologique n’est pas encore décisif pour les acquéreurs.

Dans le parc social, l’équation est différente : « Depuis 2001, tous les bâtiments construits mobilisent l’isolation par l’extérieur et les chauffe-eau solaires, explique Maryvonne Jumeau, présidente du bailleur grenoblois Actis. Le surcoût suppose un lourd travail de recherche de subventions, de prêts bonifiés, et l’intégration des fonds propres de l’organisme dans toutes les constructions nouvelles et les réhabilitations, mais l’on finit par y arriver. » La difficulté : « Les entreprises de construction répondent plus facilement aux maîtres d’ouvrage privés, qui ne sont pas astreints aux procédures de marchés. Et le tissu local ne s’adapte que progressivement aux besoins. La géothermie a un fort potentiel à Grenoble. Nous sommes pourtant démunis localement de ces compétences », ajoute-t-elle.

Cibles écologiques. Cette inertie ne freine pas les ambitions écologiques de la Ville. « Dans les années qui viennent, nous souhaitons qualifier la performance énergétique, explique Pierre Kermen. La SEM Sages a mandaté le bureau d’études Enertec pour pouvoir intégrer le plus possible de cibles écologiques aux marchés publics. » Une réflexion est menée sur les matériaux de construction, dont l’énergie fossile dépensée pour leur production, et sur la possibilité d’inclure les conclusions dans les documents d’urbanisme.

Qu’en pensent les acteurs privés ? « Ce cadre reste lourd en études, avec aussi des côtés expérimentaux : certaines techniques employées en zone sismique, comme les fixations des vêtures couvrant les isolations extérieures, ne sont pas validées par un DTU (document technique unifié), explique François Schmitt. Mais la démarche reste intéressante : nos équipes acquièrent un vrai savoir-faire environnemental. Cela nous permet de gagner du temps. » Et de marcher en apprenant.

PHOTO - AME Grenob Centre Ville.eps
PHOTO - AME Grenob Centre Ville.eps - © Thierry CHENU - Grenoble Communication.fr
CARTE - MN5428_Grenoble.eps
CARTE - MN5428_Grenoble.eps - ©
Caserne de Bonne L’ambition d’édifier un écoquartier modèle

A la fois vitrine et locomotive de la qualité environnementale, la ZAC de Bonne, ancienne caserne militaire, est la dernière grande emprise disponible à proximité de l’hyper-centre grenoblois. Dans une ville où les grands espaces verts sont rares, le futur écoquartier s’articule autour d’un parc urbain de 5 ha dans le prolongement du jardin Hoche, support des liaisons douces, jalonné de noues et de bassins stockant les eaux pluviales et densément arboré pour apporter de la fraîcheur en été. L’exemplarité environnementale de ce projet urbain est aussi visible dans les constructions. 90 % des matériaux issus de la déconstruction des casernes ont été triés et valorisés. Les 850 logements de la ZAC, dont 35 % sont en accession aidée, sont inscrits au programme européen Concerto. Objectif : diviser par deux la consommation d’énergie, avec une approche bioclimatique (ventilation double flux, isolation par l’extérieur, morphologie des passées de toitures, des balcons et loggias, végétalisation des terrasses, etc.), et développer la production d’énergie renouvelable : capteurs solaires thermiques, panneaux photovoltaïques (1 000 m2 sur l’espace commercial), refroidissement par échangeur sur nappe… Le parc urbain et une première tranche de 450 logements seront livrés courant 2008.

Maîtrise d’ouvrage : Ville de Grenoble ; maîtrise d’ouvrage déléguée : SEM Sages.

Architecte en chef : Christian Devillers.

Maîtrise d’œuvre du parc : Jacqueline Osty, paysagiste.

Création de la ZAC : 2004.

Surface : 8,5 ha.

Programmation : 850 logements (35 % en accession aidée) ; espace commercial de 15 000 m2 ; 6 000 m2 de bureaux ; un hôtel 3 étoiles de 90 chambres ; une école élémentaire de 15 classes ; un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes.

%%GALLERIE_PHOTO:0%% %%GALLERIE_PHOTO:0%% %%GALLERIE_PHOTO:0%% (1) Le PLU de Grenoble et son « Guide de la qualité environnementale dans l’architecture et l’urbanisme » sur : ftp://ftpville.ville-grenoble.fr/
Ile-Verte Densifier le bâti sur des parcelles privées

Spécificité de la ZAC Blanche-Monnier : un foncier morcelé entre Ville et propriétaires privés, sur un tissu urbain hétéroclite et habité de hangars, d’immeubles de logements et de maisons en bande, au nord du quartier résidentiel de l’Ile-Verte. Le cahier des charges, ciblant écoconstruction (label Bâtiment basse consommation de la RT2005) et aménagement durable, formalise un partenariat entre la Ville, instructeur des permis de construire, et les acteurs privés dans la coproduction de cet écoquartier.

Première caractéristique du projet : il est compact, avec plus de 100 logements/ha. Les immeubles de logements collectifs (50 % sociaux ou en accession aidée) en R 3 et R 4 favoriseront l’économie des ressources foncières. En contrepartie de cette densité bâtie, le végétal sera très présent, dans les espaces publics et sur les parcelles privées : feuillus sur la rue Blanche-Monnier, arbres de haute tige en cœur d’îlot pour limiter les vis-à-vis et améliorer le confort thermique, végétalisation des pieds de façades…

Ce verdissement massif s’accompagnera de la valorisation des modes doux : sentes piétonnes, garages à vélos, pistes cyclables, stationnement sous le bâti… Il limitera aussi l’imperméabilisation des sols (44 % de surfaces imperméabilisées). Toitures végétalisées, revêtements poreux et noues en cœur d’îlot rapprocheront le parcours de l’eau de son cycle naturel.

Maîtrise d’ouvrage urbaine : Ville de Grenoble.

Etudes urbaines : Tekhné architectes (mandataire) ; Soberco, BET environnement.

Création de la ZAC : novembre 2007.

Surface : 2,5 ha.

Nombre de logements : 210, soit 102 logements/ha.

Programmation : 18 400 m2 Shon dont logements 16 600 m2 (soit 210 logements), activités 1 800 m2.

%%GALLERIE_PHOTO:0%%
Bouchayer-Vialet Dépolluer une friche industrielle pour un programme mixte

Pour la ZAC Bouchayer-Vialet, site historique de la production de conduites hydrauliques et entrée de ville de Grenoble bordant l’A480, la reconversion s’annonce spectaculaire. La requalification en zone d’activités de cette emprise de 14 ha, dont 6 ha de friches industrielles, avait été envisagée, mais la Ville a finalement préféré créer un quartier mixte mêlant activités, culture, bureaux, commerces et logements. Le sol, pollué aux hydrocarbures à certains endroits, a été surélevé de 1,20 m et monte de 3 % jusqu’au bord de l’autoroute. Là, un immeuble de bureaux (12 400 m2, conçu par l’architecte Jacques Ferrier), est en construction.

Ce bâtiment, jouant la carte du durable, assurera également la protection phonique du quartier, l’idée étant, à terme, de constituer un front urbain sur 400 m de linéaire. A l’intérieur du quartier, situé à proximité de deux lignes de tramway, le pari est de conférer à ce site enclavé une urbanité, en l’articulant autour d’une place et en y regroupant équipements et commerces, le tout relié au quartier Berriat.

Les constructions nouvelles répondront au « standard » grenoblois : isolation par l’extérieur, chauffe-eau solaire, toitures végétalisées...

Maîtrise d’ouvrage : Ville de Grenoble ; maîtrise d’ouvrage déléguée : SEM Grenoble 2000.

Etudes urbaines : Faure-Macary-Page, architectes-urbanistes (mandataires) ; Ilex, paysagiste ; Arcadis, BET dépollution ; Ingerop, ingénierie.

Architecte en chef : Faure-Macary-Page.

Création de la ZAC : 2004.

Surface : 14 ha.

Programmation : 102 000 m2 de Shon, dont logements (35 000 m2, 35 % sociaux) ; activités et bureaux (62 000 m2) ; commerces (5 000 m2) et 6 500 m2 de réserve foncière.

%%GALLERIE_PHOTO:0%% %%GALLERIE_PHOTO:0%%
« Une ville compacte, verte et économe est nécessaire » Sur quels leviers agissez-vous pour mettre en œuvre un habitat durable ?

Nous devons faire face à plusieurs contraintes, comme la pollution, des entrées de ville en nombre restreint , ou un foncier de plus en plus rare et, qui plus est, situé sur une zone sismique. Pour que la qualité de vie ne se dégrade pas à Grenoble, nous avons en quelque sorte une obligation d’exemplarité environnementale. Les leviers à la disposition de la Ville sont simples : il faut agir sur les transports et le bâtiment. Premier outil, le PLU de Grenoble synthétise les politiques d’aménagement et de déplacement. Il formalise notre aspiration à une ville compacte et verte. Des équipements comme le multiplexe ou le futur stade sont implantés le long des lignes de tramway, la HQE est systématiquement appliquée aux constructions nouvelles. Les documents d’urbanisme se complètent d’un schéma énergétique, fixé cette année, pour réduire de 100 000 tonnes par an, jusqu’en 2020, nos émissions de gaz à effet de serre, et d’un plan climat local à l’échelle de l’agglomération.

Quels obstacles rencontrez-vous dans cette démarche ?

Concernant l’urbanisme et la construction durables, il y a en effet plusieurs difficultés. Premier frein, les coûts de construction qui connaissent une augmentation continue. Nos exigences environnementales entretiennent la tendance, mais stimulent également la mutation des entreprises de construction vers la mise en œuvre des techniques alternatives. Le foncier étant rare, les prix de sortie sont élevés et rendent ainsi de plus en plus difficile l’accession à la propriété.

Enfin, le principe d’une densification de l’espace urbain n’est pas toujours bien accepté par les riverains. On observe d’ailleurs une augmentation des recours contre les permis de construire. Cela souligne combien le travail de pédagogie reste important : dans ce cadre, la Biennale de l’habitat durable, dont la seconde édition aura lieu en avril 2008, est une façon de sensibiliser les habitants à la nécessité d’une urbanisation compacte, verte et économe en ressources.

%%GALLERIE_PHOTO:0%%

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur