Chantiers

Planchers chauffants hydrauliques : béton cellulosé pour réduire l’inertie thermique

Prescrire des procédés de chauffage compatibles avec des bâtiments basse consommation, où le solaire passif représente une bonne partie des apports pour le chauffage des locaux ne s’improvise pas. Deux objectifs sont à atteindre : réduction des consommations et confort des occupants en évitant les surchauffes, sources d’inconfort.

En Normandie, Jacky Lecanu, dirigeant de l’entreprise d’électricité plomberie éponyme, est de plus en plus souvent confronté à ce type de problématique. C’est le cas sur ce chantier de construction d’une maison individuelle haut de gamme en ossatures bois où il fallait combiner chauffage performant et architecture bioclimatique favorisant, par de grandes surfaces vitrées, les apports solaires : « Au départ, mon client avait pensé à un plancher chauffant basse température avec chape béton. Je lui ai déconseillé et proposé un système plancher sec avec une dalle sèche en béton cellulosé sans inertie », explique l’entrepreneur.

Les articles les plus lus
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X