Logement

Plan de relance pour le logement : le gouvernement privilégierait l’investissement locatif

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Gestion immobilière - Gouvernement

Alors que Matignon devrait annoncer cette semaine les mesures de son « plan de relance » pour le logement, Les Échos assurent dans leur édition du 25 août que le gouvernement envisage de « doper le locatif dans le neuf ».

Alors que les professionnels de la construction, la FFB en tête, réclament une relance de la construction par une relance de la primo-accession à la propriété – « Pour arriver aux 500.000 logements (construits par an, ndlr) promis par François Hollande, il faut faire 130.000 primo-accédants par an » expliquait le 21 août dernier Jacques Chanut, le président de la FFB – le gouvernement semble se diriger vers une aide à l’investissement locatif. C’est en tout cas ce que le Journal du Dimanche, dans leur édition du 24 août, et Les Echos, le 25, ont relayé.

Le gouvernement envisage de « doper le locatif dans le neuf », en « autorisant les investisseurs [en régime Duflot] à louer à leur famille ». Expliquent Les Echos. « Autre changement : ceux qui louent un bien au-delà de neuf ans profiteront d’un avantage fiscal supplémentaire de 1 % par année sur trois ans. Le projet de loi de finances devrait en préciser les contours. », précisait le JDD.

Autre piste évoquée, dans la droite ligne du rapport du groupe de travail des « Objectifs 500.000 », sur la libération du foncier privé (notre article) : un « abattement exceptionnel [qui] devrait réduire la taxation des plus-values pour les cessions rapides de terrains à bâtir ». « Ce dispositif serait complété par la suppression des droits de succession pendant deux ans sur les cessions de terrains constructibles » précise le JDD.

L’hebdomadaire dominical évoque également pêle-mêle, la simplification des normes d’urbanisme et notamment le raccourcissement du délai de délivrance du permis de construire, une extension du PTZ + à l’ancien (il est pour l’instant reservé aux logements neufs), et une accélération de la libération du foncier public.

De son côté, Le Figaro évoque lui, lundi 25 août, « les pistes de transformation de la loi Duflot [qui] se précisent ». Notamment, « une aide en faveur des élus bâtisseurs est envisagée mais il se pourrait aussi que les pénalités pour sous-utilisation des plafonds de densité de construction soient appliquées de façon plus stricte ».

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X