Plan de relance : le gouvernement promet 1 milliard d'euros aux quartiers défavorisés
- © ©Philippe Minisini - stock.adobe.com

Plan de relance : le gouvernement promet 1 milliard d'euros aux quartiers défavorisés

Anaïs Divoux avec AFP |  le 25/11/2020  |  France GouvernementPlan de relanceJean CastexNadia Hai

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France
Gouvernement
Plan de relance
Jean Castex
Nadia Hai
Immobilier
Vie du BTP
Valider

Après une lettre ouverte signée par plus de 180 élus adressée à Emmanuel Macron, une dizaine de maires étaient reçus en vidéoconférence le 23 novembre 2020 par Jean Castex. Le premier ministre leur a ainsi assuré que 1% du plan de relance ira bel et bien aux quartiers défavorisés.

" Nous avons d'ores et déjà (...) pris cet engagement de flécher 1 milliard d'euros directement pour les quartiers politique de la ville" : a annoncé le gouvernement lors d'une réunion organisée par Jean Castex et regroupant une dizaine de maires en visioconférence, lundi 23 novembre.

Le premier ministre et son gouvernement ont réuni ces élus en réponse à l'"appel au secours" lancé par plus de 180 maires et présidents d'agglomération inquiets de la "détresse sociale et économique" dans laquelle la crise sanitaire due au Covid-19 a plongé les quartiers défavorisés.

Le gouvernement promet ainsi que 1% des 100 milliards d'euros du plan de relance serait bien destinés aux quartiers défavorisés et a promis "lisibilité" et "transparence" sur leur utilisation.

La ministre déléguée chargée de la ville Nadia Hai a déclaré que cette somme sera investie dans " l'insertion et l'emploi (...) le secteur associatif, le secteur de l'éducation, tout ce qui est renouvellement urbain, donc la mobilité, les commerces de proximité, l'attractivité du territoire".

Mise en place d'un conseil national des solutions

Pour les élus, l'objectif est désormais d'"amener les moyens qu'on nous annonce sur le terrain" ont-ils expliqué.

"On peut être oublié dans de grandes politiques d'ensemble", a affirmé, lors d'une conférence de presse des maires à l'issue de la réunion Hélène Geoffroy (PS), élue de Vaulx-en-Velin (Rhône) : "Le risque est d'annoncer des montants et finalement, de manière opératoire, qu'ils ne soient pas mis en oeuvre".


Pour cela, les élus signataires de l'appel du 14 novembre souhaitaient la mise en place d'un "conseil national des solutions", doté de 75 millions d'euros. Si cela n'a "pas retenu l'attention du gouvernement", dixit Mme Hai, les élus sont bien déterminés à le créer eux même. Ils ont annoncé la première réunion de ce conseil pour le 14 décembre.

Pour Sophie Primas, présidente de la commission des affaires économiques :  «Le gouvernement dit qu’il y a 1 % du plan de relance pour les quartiers populaires mais personne ne sait pas dire où est ce milliard ! ».


Après un échange avec une délégation des maires des quartiers populaires, sur la proposition de Viviane Artigalas, rapporteure pour avis des crédits de la politique de la ville, la commission proposera toute une  série d’amendements en ce sens.

Concrètement, la commission propose de débloquer 500 millions d’euros dès 2021 au profit des quartiers populaires, permettant d’atteindre l’objectif d’un milliard sur les deux années du plan de relance.


La commission propose :


• la création d’un fond spécifique (200 M€) dédié à ces communes pour leur permettre de disposer des moyens financiers pour pallier l’urgence de la situation économique et sociale et lancer des projets qui pourront recréer une dynamique ;
• d’amplifier et de dédier des moyens en faveur de l’emploi (89 M€), à travers les parcours emplois compétence et les cités de l’emploi, de l’éducation (51 M€), autour du programme de réussite éducative et des cités éducatives, et de la santé (15 M€), pour déployer des actions spécifiques alors que ces quartiers ont été les plus touchés par la crise sanitaire ;
• mobiliser les fonds nécessaires pour que l’État tienne ses engagements et donner une nouvelle impulsion au NPNRU (145 M€) ;
• débloquer les financements pour la création du conseil national des solutions inspiré du rapport Borloo.

Éducation, Santé, Emploi et relance du NPRU sont donc les piliers des propositions factuelles faites par notre commission pour répondre vite  aux besoins  des Maires des Quartiers Prioritaires de la ville pour lesquels la crise COVID a accéléré les difficultés.

Le détail des fonds se décompose de la manière suivante :

I. Au sein du plan de relance :


• Création d’un fond dédié aux communes ayant un ou plusieurs quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) sur leur territoire et doté de 200 M€, soit 25 M€ pour financer 3500 emplois de médiation, 75 M€ pour un fonds d’amorçage de projets et 100 M€ pour des aides d’urgence Covid ;
• 100 M€ supplémentaires de financement de l’État en faveur de l’ANRU pour lancer l’initiative « Cœur de quartier » annoncée le 23 mai 2018 par Emmanuel Macron, et accompagner les autres financeurs à hauteur d’un milliard d’euros supplémentaires ;
• 80 M€ pour financer 20 000 parcours emplois compétence PEC dédiés aux jeunes des QPV ;
• 9 M€ pour créer 80 cités de l’emploi supplémentaires pour fédérer les acteurs locaux contre le chômage.

II. Au sein du budget de la politique de la ville :


• 45 M€ en faveur de l’ANRU pour mettre à niveau le financement décidé par le gouvernement en 2018 et qu’il ne respecte pas ;
• 15 M€ pour les actions en faveur de la santé (+ 150 %) et tenir compte de la surinfection et de la surmortalité suite au Covid dans les quartiers populaires ;
• 34,1 M€ pour le programme de réussite éducative (+ 50 %), soit 50 000 élèves de plus et, potentiellement, 100 000 de plus sur deux ans ;
• 17 M€ pour créer 40 cités éducatives de plus (+ 50 %) qui sont plébiscitées par les maires suite aux conséquences scolaires du confinement ;
• 0,1 M€ pour créer le conseil national des solutions.

Commentaires

Plan de relance : le gouvernement promet 1 milliard d'euros aux quartiers défavorisés

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Valorisation foncière des collectivités

Valorisation foncière des collectivités

Date de parution : 11/2020

Voir

Traité de l'évaluation des biens

Traité de l'évaluation des biens

Date de parution : 11/2020

Voir

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil