En direct

Plan de relance : la FFB redoute la déception
Olivier Salleron, président de la FFB. - © David Morganti / FFB

Plan de relance : la FFB redoute la déception

A.P avec AFP |  le 21/08/2020  |  Plan de relanceRelanceFrance EntreprisesFFB

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Plan de relance
Relance
France
Vie du BTP
Entreprises
FFB
Olivier Salleron
Valider

Jusqu'ici déçus par les mesures de soutien prises pour accompagner le redémarrage de l'activité, les professionnels du bâtiment restent méfiants, alors même que l'exécutif leur promet plusieurs milliards d'euros.

Le BTP attend avec impatience la présentation du plan de relance qui vise à sortir l'économie d'une crise probablement historique. Mais plus que d'autres secteurs, il affiche sa méfiance.

Interrogé par l'AFP, le président de la Fédération française du bâtiment, Olivier Salleron, prévient : "Nous ne voulons pas être déçus", avant de rappeler que "selon les annonces, ça peut partir en catastrophe."

"On se demande si le gouvernement a bien analysé que le bâtiment, après l'hôtellerie-restauration et les services à la personne, c'est quand même le troisième secteur le plus touché", poursuit-il.

Selon la FFB, l'activité du bâtiment devrait chuter de 18% cette année. Une baisse importante, mais moindre que celle d'autres secteurs.

Ce qui fait craindre aux professionnels du bâtiment d'apparaître aux yeux de l'exécutif comme relativement épargnés par la crise. D'autant que selon la Banque de France, l'activité du BTP n'était pas loin d'avoir retrouvé son niveau d'avant la crise en juillet et devrait quasiment revenir à la normale en août.

Sur le même sujet FFB : une crise et une relance pour Olivier Salleron

Inquiétudes sur la construction

Pourtant, le secteur de la construction dans son ensemble souffre bel et bien et notamment des lourds surcoûts induits par la mise en place des mesures sanitaires. Un sujet sur lequel il attend toujours des aides publiques d'ampleur.

Et si les commandes, gage d'activité à venir, ont retrouvé un bon niveau, c'est surtout grâce aux travaux publics engagés par les mairies, départements et régions.

Les particuliers, eux, "hésitent encore à s'engager dans des projets, vu l'incertitude sur la durée de la pandémie", souligne le cabinet Markit dans une note de conjoncture pour juillet.

Néanmoins, le gouvernement n'est pas entièrement sourd aux inquiétudes du bâtiment et lui promet plusieurs milliards d'euros dans son futur plan de relance.

L'Etat, soucieux de verdir ce plan, insiste notamment sur la rénovation énergétique à laquelle il veut réserver environ au moins 4 Mds €.

Sur le même sujet Plan de relance : entre 4 et 5 milliards d'euros pour le bâtiment

A ce titre, le secteur a déjà remporté un combat de longue haleine : la principale aide publique à la rénovation, MaPrimeRénov sera étendue à tous les Français, y compris les plus riches.

Egalement au programme, la rénovation des bâtiments publics, en particulier les hôpitaux. "La rénovation va permettre d'avoir beaucoup d'activité, puisque ce sont des travaux qui peuvent se faire vite", assurait mi-août la ministre déléguée au Logement Emmanuelle Wargon sur Europe 1.

Le secteur du bâtiment ne veut pas pour autant que la rénovation éclipse la construction de logements neufs, au moment même où celle-ci chute à la suite du confinement.

Or, elle est très dépendante de la volonté des maires d'accélérer la délivrance des permis de construire. C'est pourquoi Emmanuelle Wargon leur a lancé un "appel" à mettre un "coup de booster" sur les permis.

Sur le même sujet Plan de relance : 20 milliards d'euros pour la rénovation thermique et les technologies vertes

Commentaires

Plan de relance : la FFB redoute la déception

Votre e-mail ne sera pas publié

JB BOURDARIOS

24/08/2020 12h:51

Tout à fait d'accord sur la nécessité d'un vrai plan de relance. Ceci étant dit, sans jouer les cassandre, la question qui revient et n'a jamais été traitée:Avec qui réaliser ces travaux? La double question de l'appétit et de la formation aux métiers du BTP n'est toujours pas résolue. Comment attirer des jeunes (et moins jeunes ) vers un métier rude et mal rémunéré pour ce qui concerne les ouvriers de base?

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Lire et concevoir un paysage

Lire et concevoir un paysage

Date de parution : 10/2020

Voir

Règlement de sécurité incendie des bâtiments d'habitation

Règlement de sécurité incendie des bâtiments d'habitation

Date de parution : 10/2020

Voir

Utiliser la couleur dans un projet d'architecture

Utiliser la couleur dans un projet d'architecture

Date de parution : 10/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur