En direct

Plan de relance: la métropole européenne de Lille signe un contrat à 473 millions d’euros avec l’Etat
De gauche à droite, Damien Castelain, président de la MEL, Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, et Simon Fetet, secrétaire général de la Préfecture des Hauts-de-France et du Nord, signent dans la bonne humeur le CRTE dans les locaux de la MEL. - © E.L.

Plan de relance: la métropole européenne de Lille signe un contrat à 473 millions d’euros avec l’Etat

Emmanuelle Lesquel (Bureau de Lille du Moniteur) |  le 21/09/2021  |  Contrat de relance et de transition écologique - CRTEPlan de relanceJacqueline GouraultMinistère de la Transition écologique et solidaireTransition écologique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Contrat de relance et de transition écologique - CRTE
Plan de relance
Jacqueline Gourault
Ministère de la Transition écologique et solidaire
Transition écologique
Collectivités locales
Métropole européenne de Lille
Nord
Valider
Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement lemoniteur.fr - édition Abonné

Un bonus non négligeable pour la Métropole européenne de Lille (MEL). Signé lundi 20 septembre 2021 en présence de Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, le contrat de relance et de transition écologique (CRTE) prévoit 473 millions d’euros d’investissements supplémentaires sur le territoire sur 2021-2026, dont plus de la moitié est portée par l’Etat.

Rénovation énergétique des logements sociaux et du patrimoine métropolitain, modernisation les infrastructures d’assainissement et de gestion des déchets, traitement des friches, développement de l’utilisation du vélo ou soutien à l’investissement du bloc communal : 26 actions classées en trois volets et estimées à 473 millions d’euros sur six ans sont englobées dans le contrat de relance et de transition écologique (CRTE).

L’Etat s’engage notamment à verser 149 millions d’euros, soit plus de la moitié de ses subsides, sur le volet 2 du CRTE, dédié à la compétitivité, l’emploi et la culture. La MEL s’est de son côté engagée à verser 183 millions d’euros, soit plus de la moitié de son investissement sur le volet 1, celui dédié à la transition énergétique écologique et durable. Le volet 3, consacré à la cohérence territoriale et sociale représente des investissements bien moindres de la part des deux partenaires.

[...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Plan de relance: la métropole européenne de Lille signe un contrat à 473 millions d’euros avec l’Etat

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil