Logement

Plan de relance du logement : les professionnels du secteur satisfaits

Mots clés : Architecte - Bâtiment d’habitation individuel - Gouvernement

Les fédérations du Bâtiment (Capeb et FFB) et les industriels d’un côté et les architectes de l’autre ont exprimé leur satisfaction après l’annonce par Manuel Valls de nouvelles mesures pour accélérer la relance de la construction de logements. Pour les promoteurs immobiliers, les constructeurs et les agents immobiliers elles ne vont pas assez loin.

La FFB salue « un plan de relance général de la construction »

 

 

Dans un communiqué, la FFB a salué les mesures annoncées par le Premier ministre tant sur l’investissement locatif que sur la libération du foncier privé. Surtout la FFB « se réjouit d’avoir été entendue sur le sujet central de la primo accession ». « L’annonce d’un effort supplémentaire, avec un allongement des durées de différé, en faveur des accédants modestes, complète les  mesures positives déjà annoncées et donne, sous réserve de précisions techniques, tout son sens à ce qu’il faut appeler un plan de relance général de la construction » estime la Fédération française du bâtiment.

 

Satisfait, Patrick Liébus (Capeb) attend le passage de la parole aux actes

 

« J’ai eu quelques derniers échanges toute la journée de jeudi avec les services ministères pour savoir ce qui allait être mis en place. Et dans l’ensemble je suis satisfait de  ces annonces qui peuvent redonner confiance » a expliqué au Moniteur.fr le président de la Capeb. « On parle enfin du logement intermédiaire dont nous faisions une question centrale. En ce qui concerne le PTZ + sur l’ancien, on s’est tellement battus pour, que je ne peux qu’être satisfait. Et je ne désespère pas qu’on discute encore un peu de son champ en septembre. Cela étant dit, il ne faut pas oublier que le Parlement aura son mot à dire.
Par ailleurs, le Premier ministre a affiché sa volonté d’accompagner les maires bâtisseurs. C’est courageux. Et il faut encourager le courage. Je crois également beaucoup en Thierry Repentin dans sa mission de libération du foncier public. Il faut qu’il débloque la situation. Plus généralement, il faut vraiment que toutes ces annonces soient ressenties comme une relance. Mais attention, les délais peuvent avoir un effet négatif : si les mesures sont limitées dans le temps, les gens ne vont pas bouger. Enfin il faudra respecter toutes les dates d’application pour ne pas qu’on se retrouve dans trois mois avec l’annonce d’un nouveau plan de relance. Bref, il y a du positif. On va regarder et attendre qu’on passe de la parole aux actes », a conclu Patrick Liébus.

 

Les architectes misent sur le raccourcissement des délais d’obtention des permis de construire

 

Pour Marie-Françoise Manière, présidente de l’Unsfa – L’Union Nationale des Syndicats Français d’Architectes: « Ces annonces portent essentiellement sur des incitations fiscales et la mobilisation du foncier. Ces mesures étaient indispensables et nous les saluons », estime la président de l’Unsfa, Marie-Françoise Manière. « En ce qui concerne les permis des construire et alors que nous remettrons nos propositions à Jean-Pierre Duport, qui est en charge de la mission sur la délivrance simplifiée des permis de  construire, nous accueillons évidemment favorablement le passage de deux à trois ans de leur délai de validité. De même, nous nous réjouissons de la possibilité donnée aux préfets de délivrer des permis de construire en cas de défaillance des maires, en ce qui concerne les logements sociaux. Autre point positif, le Premier ministre a également redit que des aides seront annoncées pour les maires « bâtisseurs » et qui, à notre connaissance, se feront sous forme de subventions pour la construction d’équipements publics qui accompagneront  des programmes de logements.
Enfin, nous trouvons très important qu’il ait mentionné le développement des territoires ruraux, trop souvent oubliés.
En revanche, Manuel Valls a été bref sur les sujets qui nous concernent plus directement. Il a certes reparlé des 50 mesures de simplification des règles de construction et de leur application à la fin de l’année. Nous attendons désormais de vraies annonces en ce qui concerne la simplification des règlements d’urbanisme et nous avons donc bien entendu que le Premier ministre nous donnait rendez-vous pour une prochaine série de mesures.
Tous ces sujets seront évidemment débattus à l’occasion du congrès national des architectes, les 23 et 24 octobre prochains à Saint-Etienne. En tout état de cause, nous serons très vigilants à ce que cette volonté affichée de « construire plus » ne se fasse pas au détriment de la qualité de vie », conclut-elle.

 

 

Jointe par Le Moniteur, Catherine Jacquot, présidente du Conseil national de l’ordre des architectes (Cnoa) – si elle attend de connaître en détail le contenu des annonces – juge également « qu’elles vont globalement dans le bon sens ». Ainsi des incitations fiscales sur les terrains à bâtir, « des mesures en droite ligne de celles préconisées depuis longtemps par le Cnoa ». De même pour ce qui relève de la simplification des normes de construction : « il faut voir si cela est déterminant pour abaisser le coût des bâtiments de manière significative » mais, quoi qu’il en soit, « cela devrait permettre de sortir du logement typifié standard que l’on retrouve d’un bout à l’autre de la France, pour l’adapter plus finement aux évolutions de la société et de la composition des familles » note-t-elle.
Côté permis de construire (PC), le raccourcissement des délais d’obtention du précieux sésame devrait, selon Manuel Valls, faire l’objet d’une « mission » qui rendra ses études d’ici trois mois. « Le Cnoa demande naturellement à être associé à cette mission. Il plaide également pour un PC simplifié, pour les particuliers qui font construire pour eux-mêmes, avec un homme de l’Art, même s’ils sont en-dessous des seuils de recours obligatoire à l’architecte ». « Une bonne manière d’inciter ces particuliers à aller vers les professionnels et d’améliorer ainsi la qualité architecturale dans le pays ». Enfin, le renforcement des pénalités prévues par la loi SRU pour les villes récalcitrantes à construire des logements sociaux, aussi bien que la possibilité prochainement offerte aux préfets de délivrer les PC dans ces mêmes communes, apparaît comme une « excellente chose » aux yeux de la présidente du Cnoa qui ne manque pas de s’interroger tout de même pour savoir si tout cela suffira à la « relance massive » du logement que chacun appelle de ses vœux…

 

Les industriels attendent les effets sur les carnets de commande

Didier Riou, président de l’Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction (Unicem), s’est réjoui dans un communiqué que « le gouvernement prenne enfin la mesure des enjeux du secteur de la construction », et salue les mesures du plan de relance. « Ce sont ainsi 3500 entreprises de la filière des matériaux de construction qui pourront bénéficier de ces effets particulièrement attendus dans un contexte où la conjoncture pèse lourdement sur les carnets de commande », explique l’Unicem. 

 

Les promoteurs, les constructeurs et les agents immobiliers attendaient plus

 

 

« Certes, les mesures annoncées aujourd’hui sont les bienvenues », écrit Norbert Fanchon, Président du Directoire du Groupe Gambetta. « Mais ces mesures, positives pour le secteur de la promotion immobilière et pour le bâtiment, ne sont pas encore à la hauteur des enjeux. Elles ne suffiront pas pour construire les 200 000 logements nécessaires pour atteindre l’objectif de 500.000 nouveaux logements par an. La réforme du dispositif Duflot, qui était nécessaire, ne créera que 6 à 10.000 logements supplémentaires en année pleine.
La simplification des normes créera, à court terme, plus de questionnement que de facilités. Au moins une à deux années seront nécessaires  pour en mesurer les effets concrets. Il faut même oser repenser des sujets tabous comme l’accessibilité handicapé ou la réglementation thermique. Pour que les ménages soient ré-solvabilisés, certaines normes devront être supprimées. (…) Tous les leviers de la relance doivent être actionnés. Un premier pas a été fait aujourd’hui,  il en reste un second à faire, plus efficace encore, en direction de l’accession à la propriété. »

 

Pour Christian Louis Victor, président de l’Union des Maisons Françaises (UMF), l’abattement de 30% de l’impôt sur le revenu et des prélèvements sociaux sur les plus-values réalisées en cas de cession de terrains à bâtir accordé du 1er septembre 2014 au 31 décembre 2015 n’aura pas d’impact sur le secteur. « Cette mesure va dans le bon sens, mais elle est trop limitée dans le temps. » Le président se dit tout de même « satisfait que le Premier ministre ait pris conscience de l’ampleur des difficultés rencontrées par le secteur » … mais il attend de nouvelles mesures « plus significatives ».

 

 

Pour Jean-François Buet, président de la FNAIM, le réaménagement du dispositif Duflot est une bonne chose. « Il gagne en souplesse est le mesures deviennent plus compréhensibles. »  Il déplore toutefois que le prêt à taux zéro ne soit toujours pas ouvert à l’achat dans l’ancien. « on oppose souvent le neuf à l’ancien, or les jeune ont tendance à se tourner vers l’ancien car le prix au mètre carré est plus accessible. Mais une fois la transaction réalisée, l’ancien propriétaire peut très bien se tourner vers le neuf. »

 

Focus

Les propriétaires seuls vraiment déçus

Sans surprise, les représentants des propriétaires sont déçus par le plan de relance.

 

 « La position du gouvernement sur l’encadrement des loyers et la garantie universelle des loyers n’est pas claire, tonne Jean Perrin, président de l’UNPI. A ce rythme, les investisseurs continueront de se tourner vers l’assurance vie et pas vers la pierre. » D’autres déplorent la lenteur des prises de décision de l’exécutif.

 

« On nous annonce de nouvelles mesures de simplicité pour décembre, or, des rapports sur le sujet sont commandés depuis des années, on sait ce qu’il faut faire, il ne reste plus qu’à avoir le courage d’agir », s’étrangle Denys Bunel, président de la Chambre Nationale des Propriétaires.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X