En direct

Plan de relance autoroutier : Sanef construit un troisième tablier au viaduc de Guerville
Sur l'autoroute A13, les trois lançages du nouveau tablier du viaduc de Guerville (Yvelines) seront réalisés quelques mètres seulement sous les lignes THT aériennes de la centrale thermique EDF de Porcheville. - © © SAPN

Plan de relance autoroutier : Sanef construit un troisième tablier au viaduc de Guerville

Anthony Laurent |  le 29/09/2016  |  SanefOuvrage d'artTransportsTechniqueBâtiment

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Chantiers
Sanef
Ouvrage d'art
Transports
Technique
Bâtiment
Valider

Sur l’autoroute A13, le concessionnaire Sanef a entrepris la construction d’un troisième tablier, long de 360 mètres, au viaduc de Guerville (Yvelines). Il s’agit de l’une des 20 opérations prévues par le concessionnaire dans le cadre du plan de relance autoroutier signé en août 2015 avec l’Etat.

Les premiers chantiers du plan de relance autoroutier signé entre les sociétés concessionnaires et l’Etat en août 2015 sortent de terre. Illustration avec l’opération menée par SAPN, filiale du groupe Sanef, dans les Yvelines, sur l’autoroute A13, depuis juillet dernier pour un montant de 47 millions d’euros.

« La création d’un troisième tablier au viaduc de Guerville nous permet de réaliser des travaux de rénovation sur les deux tabliers existants, construits entre 1963 et 1965, sans dégrader les conditions de circulation sur cet axe important entre l’Île-de-France et l’Ouest, emprunté par 120 000 automobilistes chaque jour », indique Jérôme Fossé, responsable construction à la direction construction et patrimoine du groupe Sanef.

Une charpente métallique de 3 000 tonnes lancée en trois temps

Trente mois de travaux sont nécessaires pour mener ce chantier techniquement complexe. « Pour mettre en place, sur ses six appuis (deux culées et quatre piles), la charpente métallique du nouveau tablier – laquelle pèse 3 000 tonnes pour 360 mètres de long et 14,5 mètres de large –, il nous faut réaliser trois poussages successifs, en décembre 2017 et à Pâques et juillet 2018, selon une pente de 4% dans le sens de la descente, ce qui représente l'une des difficultés du chantier », explique Grégory Villain, directeur de chantier pour Bouygues Travaux Publics Régions France. Et de préciser : « Une autre difficulté de l’opération réside dans la gestion des différentes interfaces avec l’environnement immédiat du chantier : l’A13, le faisceau ferroviaire reliant Paris au Havre, les lignes THT aériennes de la centrale thermique EDF de Porcheville, un réseau de gaz, la carrière de Guerville, une zone Natura 2000, une route départementale, etc. »

Le chantier – qui comprend au total l’aménagement de deux kilomètres de voies nouvelles (dont les 360 mètres du nouveau tablier) – est réalisé, jusqu’en février 2020, par un groupement d’entreprises composé de Bouygues Travaux Publics Régions France (mandataire), Bouygues Travaux Publics, Victor Buyck Steel Construction et Colas ; sous la maîtrise d’ouvrage de SAPN et la maîtrise d’œuvre d’Arcadis. Les opérations de rénovation des deux tabliers existants, quant à elles, débuteront – en circulation alternée, en basculant une partie du flux automobile sur le nouveau viaduc – à compter de février 2020, pour 18 mois.

724 millions d’euros d’investissements pour 20 opérations

S’inscrivant dans le cadre du plan de relance autoroutier signé en août 2015 entre les sociétés concessionnaires et l’Etat (3,2 milliards d’euros), le chantier du troisième tablier du viaduc de Guerville est l’une des 20 opérations prévues par le groupe Sanef, jusqu’en 2021, sur ses réseaux normand, de l’Est et du Nord de la France contre un allongement de la durée de ses concessions. « En tout, nos investissements s’élèvent à 724 millions d’euros. Ils se répartissent comme suit : 444 millions pour Sanef, avec un prolongement de la durée de la concession de deux ans, et 280 millions pour SAPN, avec un allongement de la concession de 3,8 ans », détaille Olivier Cuenot, directeur de la construction et du patrimoine du groupe Sanef.

Elargissements  à 2 x 3 voies, création de bandes d’arrêt d’urgence, construction de diffuseurs, aménagement d’échangeurs, modernisation de 16 aires de service et de 68 aires de repos, etc., les projets menés sur les réseaux Sanef et SAPN doivent permettre de conjuguer aménagement du territoire, modernisation des voies, sécurité du réseau, amélioration des services et protection de l’eau.

Commentaires

Plan de relance autoroutier : Sanef construit un troisième tablier au viaduc de Guerville

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

55 outils pour la conduite de chantier

55 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 01/2020

Voir

La maintenance des bâtiments en 100 fiches pratiques

La maintenance des bâtiments en 100 fiches pratiques

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur