Le moniteur
Pinson Paysage reste chez Atalian
Eric Bouichet préside Pinson Paysage, locomotive du pôle Espace vert d'Atalian. - © ©arnaud feÌ?vrier/Momentys pour Atalian ©arnaud feÌ?vrier/Momentys pour

Pinson Paysage reste chez Atalian

Laurent miguet |  le 03/05/2016  |  Aménagements extérieursBâtiment

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Paysage
Aménagements extérieurs
Bâtiment
Valider

La négociation exclusive avec Calcium Capital n’a pas abouti : le géant de la propreté Atalian conserve son pôle Espace Vert, surtout connu par sa filiale Pinson Paysage Ile-de-France.

Le numéro trois français des travaux paysagers n’entrera pas dans le giron du fonds d’investissement Calcium Capital. Faute d’accord final sur la cession, le français Atalian conserve cette activité, malgré le peu de synergie avec son métier de base : actif dans le service aux entreprises, le groupe familial d’Ivry-sur-Seine emploie 90 000 salariés dans 30 pays pour 1,8 milliard d’euros de chiffres d’affaires, contre 70 millions d’euros et 700 salariés pour son pôle espace vert.

Croissance spectaculaire

Avec 38,8 millions d’euros de chiffre d’affaires, Pinson Paysage Ile-de-France concentre plus le moitié de cette activité. Le reste se répartit dans les entités basées dans le Nord (18 millions), en Normandie (9 millions), en Midi-Pyrénées (deux millions) et enfin dans la filiale Supersol, spécialiste des cours de tennis en terre battue.

Ces chiffres résultent de la spectaculaire croissance interne réussie par le pôle espace vert depuis son intégration à Atalian en 2007 : « La filiale Ile-de-France réalisait alors 22 millions d’euros de chiffre d’affaires. La progression résulte surtout des travaux neufs, qui génèrent désormais 15 millions d’euros, soit 2,5 fois plus qu’en 2007 », souligne Eric Bouichet, P-DG de Pinson Paysage Ile-de-France et de Supersol.

Consolidation

Une phase de consolidation s’ouvre désormais. Elle s’appuie sur une culture chère au dirigeant : un service après-vente qu’il revendique comme irréprochable, et un parc matériel important – 220 utilitaires, 150 camionnettes de 3,5 t et trois poids lourds – entretenu par une équipe de 9 mécaniciens.

La fin de la négociation pour la cession remet à l’ordre du jour des perspectives de croissance externe, à l’Est et à l’Ouest de l’Hexagone. Rodé aux grands chantiers comme les entrepôts Macdonald ou les Villages Nature de Marne-la-Vallée, Pinson Paysage Ile-de-France n’a pas attendu des implantations locales pour affirmer sa présence dans de grandes opérations régionales : après le château d’Azay-le-Rideau ou les Center Parc de la Vienne, un centre commercial de Toulon et un hôtel de Megève témoignent d’une force de frappe capable de se déployer dans toute la France et dans des registres variés.

Grands arbres sur gratte-ciel

En sous-traitance de Bouygues et Vinci, deux chantiers phare illustrent la capacité de l’entreprise de travaux paysagers à accompagner l’arrivée des grands arbres dans le bâtiment : le tribunal de grande instance de Paris, et la tour La Marseillaise, conçue par Jean Nouvel à Marseille avec deux forêts, dont l’une coiffera le 33e étage, à 132 m de haut.

Commentaires

Pinson Paysage reste chez Atalian

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Date de parution : 06/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur