En direct

Piles et batteries : bilan 2006 contrasté du Screlec

le 01/09/2007

Organisateur d’une partie de la filière de la collecte, du tri et de la valorisation des piles et batteries usagées depuis 1999, l’éco-organisme Screlec dresse un bilan contrasté de ses activités en 2006. Malgré ses 10 000 points de collecte, côté résultats, le taux de collecte s’est vu pénalisé par un volume de mises sur le marché de ses adhérents en hausse que l’organisme n’a pas pu totalement absorber. Phénomène accentué par un volume porté par les nouveaux adhérents de l’année plus important en 2006 que celui de l’année précédente (environ 800 tonnes en 2006, contre 100 tonnes en 2005). Mais la hausse du tonnage collecté en 2006 reste plus importante qu’en 2005 passant de 714,7 tonnes en 2004, à 858,7 t en 2005 et à 1 119,3 t en 2006. Résultats que le directeur du Screlec, Jacques David, attribue aux efforts d’optimisation du process.

Cet article est réservé aux abonnés Journal du Chauffage, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Piles et batteries : bilan 2006 contrasté du Screlec

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur