En direct

Pierre Soulages en son musée

MILENA CHESSA |  le 17/12/2009  |  AveyronParisArchitectureCulteProfession

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Culture
Aveyron
Paris
Architecture
Culte
Profession
Professionnels
Valider

Tel est le nom de l'exposition de maquettes inaugurée mercredi soir à la Cité de la l'architecture et du patrimoine à Paris, en présence de l'artiste français Pierre Soulages et des architectes catalans de l'agence RCR, chargés de livrer l'établissement fin 2012 à Rodez.

Tout de noir vêtu, une écharpe bleutée tombant sur les épaules, l'artiste Pierre Soulages, 90 ans le 24 décembre prochain, présentait hier soir à Paris (*) le musée qui abritera d'ici trois ans une partie de son œuvre dans sa ville natale, Rodez (Aveyron). Malgré l'inconfort acoustique du hall d'entrée de la Cité de l'architecture et du patrimoine, les acteurs du projet ont détaillé le fond et la forme de cet établissement public. "Cette opération, d'un montant prévisionnel de 21,4 millions d'euros, est l'opportunité pour notre territoire rural de participer à la vie culturelle de notre région, estime Ludovic Mouly, président de la communauté d'agglomération du Grand Rodez. Et puis Pierre Soulages est l'un des nôtres." Les travaux, d'un coût évalué à 15,3 millions d'euros, devraient démarrer entre septembre et octobre 2010.

Inattendu

"En 2005, Pierre et Colette Soulages ont fait une donation d'œuvres d'une quantité et d'une qualité exceptionnelles, salue Benoît Decron, conservateur-en-chef du patrimoine. Le musée de Rodez doit mettre en valeur cette collection permanente sur 1.700 m2, non pas de manière conventionnelle avec la présentation du travail abouti de l'artiste, mais en mettant l'accent sur la genèse de ce travail, avec sa part de création, de technique et d'inattendu." Cette collection de plus de 500 pièces rend compte de la diversité du travail de Pierre Soulages, figure majeure de l'abstraction de l'après-Seconde Guerre mondiale. Elle comprend, entre autres : des œuvres de sa jeunesse aveyronnaise jusqu'aux compositions des années 70, un ensemble de peintures sur toile, cent gouaches et brous de noix sur papier, quelques eaux-fortes, lithographies et sérigraphies, des bronzes, des plaques de cuivre travaillées à la scie ou mordues à l'acide, ainsi que la totalité des travaux préparatoires pour les vitraux de l'abbaye Sainte-Foy de Conques.

Interpénétration

"Fascinée" par l'œuvre de Pierre Soulages depuis plus de quinze ans, l'agence catalane RCR Arquitectes - Rafael Aranda, Carmen Pigem, Ramon Vilalta et Gilles Trégouët, chef de projet - a remporté le concours de maîtrise d'œuvre en 2008, face aux autres finalistes Paul Andreu, Marc Barani et Kengo Kuma. "Son travail sur la profondeur, la surface et les différentes couches est commun à notre agence, commente l'architecte Rafael Aranda. Ces paramètres nous guident pour l'implantation du bâtiment dans le paysage. Par exemple avec le socle qui, comme un belvédère, dialogue avec le site plutôt qu'il ne s'impose à lui." Suivant cette logique, les volumes destinés aux salles d'expositions seront enveloppés d'acier Corten. "La tonalité de ce matériau facilite l'interpénétration du bâtiment et du paysage, reconnaît Pierre Soulages, contrairement à la blancheur violente de la pierre. De plus, il résiste à tout et se patine magnifiquement."

Incontournable

Quant à la volumétrie et à la lumière des espaces d'expositions permanentes, elles s'adapteront au type d'œuvre présentée : de grandes salles pénétrées par une lumière naturelle zénithale pour les huiles sur toile, des salles plus intimes avec éclairage artificiel maîtrisé pour les œuvres graphiques. Sur ce sujet, Pierre Soulages laisse les architectes libres de faire leur travail. En revanche, il y a un point incontournable sur lequel l'artiste ne transige pas : la création d'une salle d'exposition temporaire ouverte à tous types d'expression artistique d'une superficie de "500 mètres carrés", pas moins. Une exigence qui, au final, l'amuse : "Je ne comprends pas pourquoi on parle d'un lieu d'exposition en mètres carrés plutôt qu'en mètres de cimaise, car on n'a jamais exposé de tableaux sur le plancher !".

(*) A l'occasion de l'inauguration de l'exposition "Pierre Soulages en son musée", présentée du 17 décembre 2009 au 31 janvier 2010 dans le hall d'entrée de la Cité de l'architecture et du patrimoine (1, place du Trocadéro - Paris, 16e). Entrée libre tous les jours sauf le mardi de 11h à 19h, et jusqu'à 21h le jeudi. www.citechaillot.fr

Image virtuelle de l'extérieur du musée Soulages à Rodez, par RCR Arquitectes
Image virtuelle de l'extérieur du musée Soulages à Rodez, par RCR Arquitectes - © © RCR Arquitectes

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Initiation aux procédés généraux de construction

Initiation aux procédés généraux de construction

Date de parution : 09/2019

Voir

Décrypter les règles du Code de la commande publique issues de la loi MOP

Décrypter les règles du Code de la commande publique issues de la loi MOP

Date de parution : 09/2019

Voir

Abrégé des marchés publics de travaux

Abrégé des marchés publics de travaux

Date de parution : 09/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur