Installateurs

Photovoltaïque : mise en œuvre d’une solution Terreal intégrée en toiture

Mots clés : Electricité - Equipements électriques - Energie renouvelable - Produits et matériaux - Toiture - Travaux publics

Nous avons suivi la pose de 6 panneaux photovoltaïques intégrés au bâti avec le kit d’intégration photovoltaïque Terreal Solution PV3-1 S, N et TP/Ardoise sur le toit d’une maison labellisée E+C-.

Le photovoltaïque revient, y compris en maison individuelle. La preuve par l’exemple, avec cette maison construite par Rehabelle Promotion, dans les Yvelines. Selon David Gomès, dirigeant de Rehabelle Promotion, il s’agit d’une maison pour primo-accédants d’un prix de 150 000 €, auxquels il faut ajouter 75 000 à 80 000 € pour le terrain. Cette construction bénéficie du label E+C- (énergie et carbone), qui prépare la future réglementation 2020. E3 pour l’énergie, C1 pour le carbone : cette jolie performance sera atteinte sans bouleversement dans les habitudes constructives : structure en brique creuse, isolation thermique par l’intérieur en PSE (polystyrène expansé), chaudière murale gaz mixte à condensation, VMC Hygro B, 40 cm de laine de verre dans les combles. Côté énergies renouvelables, les six panneaux photovoltaïques Terreal seront complétés par un petit stockage d’électricité Storelio, également proposé par Terreal.

 

Intégration au bâti

 

L’offre d’intégration au bâti Terreal Solution PV3-1 S, N et TP/Ardoise bénéficie de l’Avis Technique 21/15-51_V3, valable jusqu’en 2020. L’intérêt pour les installations photovoltaïques intégrées au bâti, en l’occurrence dans la toiture, était initialement lié à la surprime d’achat des kWh photovoltaïques générés par une installation intégrée au bâti. Cette surprime doit disparaître à la fin 2018. Reste que de nombreux architectes préfèrent l’intégration, plus élégante, et que de nombreuses municipalités l’imposent dans les documents d’urbanisme. Les systèmes d’intégration à la toiture sont soumis à Avis Technique. Celui de Terreal assure l’étanchéité à l’eau et porte de 1 à 12 panneaux photovoltaïques, en 1 à 4 lignes, sur des toitures dont la pente va de 11 à 60°. Terreal fournit l’ensemble des composants nécessaires, du système d’intégration jusqu’à éventuellement les micro-onduleurs, en passant par les panneaux et les raccordements électriques.

Focus

Les énergies renouvelables indispensables pour les niveaux E3 et E4

Le Label E+C – qui préfigure la future réglementation thermique et environnementale en construction neuve – a relancé l’intérêt pour le photovoltaïque en maison individuelle neuve. Il prévoit en effet 4 niveaux de performance énergétique E, notés E1 à E4 où E4 est le plus sévère. Si l’on tente une comparaison avec la RT2012, le niveau E1 correspond en logement à RT2012 – 5%, E2 atteint -10%, E3 descend à -20% avec une contribution d’énergie renouvelable (ENR) d’au moins 20 kWh/m².an en logement. E4 correspond à un franc BEPOS où toutes les consommations d’énergie du bâtiment sont prises en compte et il doit produire davantage qu’il ne consomme. Bref, pour atteindre E3 ou E4, il faut produire de l’énergie, le photovoltaïque constituant la solution la plus simple.

Focus

Les tarifs de rachat de l’électricité photovoltaïques

Les tarifs de rachat sont calculés à partir de l’arrêté du 9 mai 2017 fixant les conditions d’achat de l’électricité produite par les installations implantées sur bâtiment utilisant l’énergie radiative du soleil photovoltaïque, d’une puissance crête installée inférieure ou égale à 100 kilowatts (https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2017/5/9/DEVR1712972A/jo/texte). Il distingue « vente en totalité » (tout l’électricité photovoltaïque produit sur le bâtiment est vendu au réseau) et « vente en surplus ». Pour la vente en totalité, il introduit une différence entre les installations intégrées au bâti et les installations « sur bâtiment et respectant les critères généraux d’implantation ». Tous les trimestres, la CRE (Commission de Régulation de l’Energie, http://www.cre.fr/operateurs/producteurs/obligations-d-achat#section3) publie les nouveaux tarifs applicables. Il existe encore une surprime pour les installations intégrées au bâti. Elle doit disparaître fin 2018. Dans le cas de la vente en surplus, il existe à la fois une prime à l’investissement et un tarif d’achat du surplus, sans considération d’intégration au bâti.

 

Tarifs d’achat avec prime d’intégration au bâti – Vente en totalité

 

Type d’installation

Puissance

Tarifs d’achat du 01/04 au 30/06/2018 en centimes d’Euros/kWh

Intégration au bâti

≤ 3 kWc

20,05

≤ 9 kWc

17,26

Sur bâtiment et respectant les critères généraux d’implantation

≤ 3 kWc

18,55

≤ 9 kWc

15,76

≤ 36 kWc

12,07

 

 

Primes d’investissement et tarifs d’achat – Vente en surplus

 

Type d’installation

Puissance

Prime à l’investissement en €/Wc

Tarifs d’achat du 01/04 au 30/06/2018 en centimes d’Euros/kWh

Sur bâtiment et respectant les critères généraux d’implantation

≤ 3 kWc

0,39

10

≤ 9 kWc

0,29

10

≤ 36 kWc

0,19

6

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X