Photovoltaïque et autoconsommation : comment Gilles Bellay, électricien, intervient sur les installations micro-photovoltaïques
Gilles Bellay, société GB Éclairage

Photovoltaïque et autoconsommation : comment Gilles Bellay, électricien, intervient sur les installations micro-photovoltaïques

Stéphane Torrent |  le 06/05/2019  |  100 % eau et énergie Moi, artisan Panneau photovoltaïquePhotovoltaïqueIlle-et-Vilaine

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Artisans
100 % eau et énergie
Moi, artisan
Panneau photovoltaïque
Photovoltaïque
Ille-et-Vilaine
Autoconsommation
Valider

Gilles Bellay dirige la société GB Éclairage, à Goven en Ille-et-Vilaine. Il nous décrit sa méthode d’intervention sur les petites installations photovoltaïques.

« Dès 2013, c’est pour répondre à la RT 2012 que nous sommes arrivé sur le marché des installations micro-photovoltaïques, en lien avec les bureaux d’études et les constructeurs de maisons individuelles. Dans notre région Bretagne, une installation en phase avec la réglementation thermique actuelle se compose généralement de deux modules de 250 Wc.

Entreprise d’électricité, nous faisons poser les modules en toiture par un couvreur. Pour lui, la pose en intégration s’effectue aussi simplement qu’une fenêtre de toit, avec une étanchéité par bavettes. Cela devient un peu plus délicat sur une toiture en zinc... Il fixe les modules, assure l’étanchéité et laisse les fils en attente de raccordement, introduits via une chatière en combles perdus.

Nous intervenons ensuite à l’intérieur de la maison, pour raccorder les micro-onduleurs et réaliser la liaison jusqu’au tableau électrique. La protection électrique, composée d’un disjoncteur de coupure, se trouve de plus en plus souvent dans le tableau lui-même et non dans un coffret séparé. Avec les kits, cela demeure très simple de commander le matériel. Il suffit de préciser s’il s’agit d’une surimposition ou d’une intégration à la toiture. Rappelons que selon le mode de pose, la garantie décennale pour le client final sera respectivement deux ou dix ans ! »

Commentaires

Photovoltaïque et autoconsommation : comment Gilles Bellay, électricien, intervient sur les installations micro-photovoltaïques

Votre e-mail ne sera pas publié

Giordan

08/06/2019 17h:34

Une garantie décennale, par définition, est de 10 ans. Il ne faut pas la confondre avec la garantie du produit qui elle peut être de 2 ou 5 ou 10 ans ou plus, comme c'est le cas d'un onduleur ;).

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Voirie et réseaux divers

Voirie et réseaux divers

Date de parution : 10/2019

Voir

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur