En direct

Philia va restructurer une tour de bureaux des années 1970
DESSIN - 646722.BR.jpg - © landscale architecture

Philia va restructurer une tour de bureaux des années 1970

NATHALIE MOUTARDE |  le 01/06/2012  |  Seine-Saint-DenisFrance entièreCollectivités locales

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Seine-Saint-Denis
France entière
Collectivités locales
Valider
MONTREUIL -

Après la tour Franklin réhabilitée en 2009, le second immeuble de grande hauteur (IGH) du centre-ville de Montreuil, conçu au début des années 1970 par Claude Le Goas, va faire peau neuve. Cette double tour de bureaux, de respectivement 25 et 17 étages (36 800 m 2 de surface utile), abritait notamment le centre administratif municipal avant d’être rachetée, fin 2010, par le promoteur local Philia.

Première étape de la transformation : le remplacement de la façade en béton architectonique par une double peau en verre. « Nous avons voulu respecter l’architecture d’origine en créant un effet d’onde grâce à l’inclinaison des châssis de la seconde peau, décrit l’architecte Sylvain Euvé (Landscale Architecture). Sur le bas de la tour, ils seront présentés avec un angle de 5°, celui-ci diminuant lorsqu’on monte dans les étages. » Des failles verticales, supports d’équipements techniques (extraction d’air), animeront la façade. Le socle, fermé au public, sera repensé pour retrouver des transparences et une lecture claire du bâtiment.

Charges réduites

Cette double peau participera des performances énergétiques de la tour, désormais appelée Altaïs Evolution. Le promoteur vise une consommation en énergie primaire de 20 kWh/m 2 .an (hors restaurant interentreprises), soit quatre fois moins que les normes actuelles. Pour cela, plusieurs solutions seront mises en œuvre : panneaux solaires, éoliennes de toit (en forme d’arbres), free cooling au moyen de caissons de ventilation à chaque étage, pompes à chaleur sur boucle d’eau… « Les charges seront réduites : de 30 euros le m 2 si la tour est occupée par un seul utilisateur à 47 euros dans l’hypothèse de multilocataires. Notre ambition est de rendre ce projet de restructuration reproductible », précise Gilles Lamarque, président de Philia. Les travaux (de 65 à 70 millions d’euros) débuteront lorsque le promoteur aura commercialisé « tout ou partie » du programme. Outre les prestations offertes par Altaïs Evolution - l’immeuble répondra aux certifications Breeam (Excellent) et Leed (Platinum) -, Gilles Lamarque mise sur la présence de la ligne 9 du métro au pied de la tour. Il a déjà engagé le désamiantage et la mise aux normes sécurité des parkings.

Fiche technique

Maître d’ouvrage : Philia. Contractant général : Igape Technocentre avec ABCD. Architectes : Landscale Architecture. BET : Prim’Inter (structure), SNC-Lavalin (électricité, climatisation, plomberie), CE.V.I.T et Joseph Ingénierie (façades), Pénicaud (HQE), CSF Faces (sécurité incendie).

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur