En direct

Permis refusé puis délivré : un recours contre le refus initial reste possible
Le Conseil d'Etat vient de rendre une décision très débattue. - © © Phovoir

Permis refusé puis délivré : un recours contre le refus initial reste possible

Caroline Reinhart |  le 12/10/2016  |  Droit de l'urbanismeArchitectureRéglementation

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Urbanisme
Droit de l'urbanisme
Architecture
Réglementation
Valider
Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement lemoniteur.fr - édition Abonné

Dans un arrêt récent, le Conseil d'Etat rappelle qu'un recours dirigé contre un refus de délivrer une autorisation d’urbanisme perd son objet une fois cette dernière octroyée... sauf si le projet finalement autorisé diffère de celui initialement refusé.

Un recours contre un refus de permis finalement délivré n'est pas nécessairement sans objet ! C'est ce qui ressort d'un

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Permis refusé puis délivré : un recours contre le refus initial reste possible

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil