Transport et infrastructures

Permis de construire signé pour le « stade des Lumières » de Lyon

Mots clés : Établissements sportifs couverts - Sport

Selon l’Olympique Lyonnais, les travaux devraient démarrer dans les deux mois.

« Je signe cet acte de naissance avec beaucoup d’émotion car c’est l’aboutissement de six années de travail » a estimé Pierre Crédoz (PS), maire de Décines-Charpieu (Rhône), après avoir signé le permis de construire du futur stade des Lumières conduit par l’Olympique Lyonnais en mairie.

Dans la foulée, Jean-Michel Aulas, président du club de Ligue 1 de football, s’est dit lui aussi au comble de l’émotion dans ses bureaux de Gerland. Et de poursuivre : « C’est une phase indispensable à la construction du stade et de ce qui va autour ; c’est aussi une condition de pérennité pour l’OL ». Propriétaire de son enceinte sportive, le club lyonnais se donnera les moyens de son développement.

Pour financer les 381 millions d’euros HT du projet, l’OL compte sur ses fonds propres et l’emprunt pour lequel une trentaine de banques est sollicitée. Parallèlement, Vinci montera au capital de la Foncière du Montout, le maître d’ouvrage, jusqu’à 49% pour un montant maximal de 100 millions d’euros.

Sans attendre la signature définitive du contrat avec ce major prévue au printemps, l’OL a décidé d’entamer les terrassements au plus vite. Le contre-la-montre est lancé : le chantier est prévu pour durer 27 mois alors que  le club entend débuter la saison 2014-2015 dans sa nouvelle enceinte !

L’OL prend un risque : le délai des recours éventuels contre le permis de construire ne sera pas purgé. Et les opposants n’ont pas renoncé à ester devant la juridiction administrative : une bonne dizaine de recours est à l’étude !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X