En direct

Permis de construire : le délai de validité passe de 2 à 3 ans
Permis de construire - © © Phovoir

Permis de construire : le délai de validité passe de 2 à 3 ans

B.R. |  le 30/12/2014  |  ArchitectureAménagementRéglementationDroit de l'urbanisme

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Architecture
Aménagement
Urbanisme
Réglementation
Droit de l'urbanisme
Valider

Un décret du 29 décembre, paru au JO du 30 décembre 2014, prolonge d’un an les délais de validité des permis de construire, mais aussi des permis d’aménager, des permis de démolir et des décisions de non-opposition à une déclaration préalable. Le dispositif ne s'applique qu'aux autorisations en cours ou accordées en 2015.

Le Premier ministre, Manuel Valls, l’avait annoncé le 29 août à l’occasion de la présentation du plan de relance du logement (voir Tout sur le plan de relance du logement) : le délai de validité des permis de construire en cours devait passer de deux à trois ans. Un décret du 29 décembre, publié au " Journal officiel " du 30 décembre 2014, adopte la mesure. Mais avec un spectre plus large que prévu. La prolongation des délais de validité d’un an s’applique aussi aux permis d’aménager, aux permis de démolir et aux décisions de non-opposition à une déclaration préalable. La mesure est dérogatoire aux articles R.424-17 et R.424-18 du Code de l’urbanisme et ne concerne que les autorisations d’urbanisme en cours et celles qui interviendront avant le 31 décembre 2015. En pratique, cela signifie que les travaux devront commencer dans le délai de trois ans suivant la date de la délivrance de l'autorisation d'urbanisme et ne pas être interrompus pendant plus d’un an passé ce délai. A défaut, l'autorisation d'urbanisme sera caduque.

Les autorisations d’urbanisme qui avaient déjà fait l’objet avant le 30 décembre 2014 d’une prorogation en vertu des articles R.424-21 à R. 424-23 du Code de l’urbanisme (1) bénéficient également de la mesure : leur délai de validité est majoré d’un an.

Ce dispositif ne constitue pas une première : le plan de relance de l'économie adopté fin 2008 avait déjà instauré une telle prolongation d'un an des autorisations d'urbanisme pour la période 2009-2010.

Décret n° 2014-1661 du 29 décembre 2014 prolongeant le délai de validité des permis de construire, des permis d’aménager, des permis de démolir et des décisions de non-opposition à une déclaration préalable

(1) Si son bénéficiaire le demande, le permis de construire, d'aménager ou de démolir ou la décision de non-opposition à une déclaration préalable peut être prorogé pour un an "si les prescriptions d'urbanisme et les servitudes administratives de tous ordres auxquelles est soumis le projet n'ont pas évolué de façon défavorable à son égard".
Une règle particulière est prévue pour les installations éoliennes : la demande de prorogation peut être présentée, tous les ans, dans la limite de dix ans à compter de la délivrance de l'autorisation, le cas échéant après prorogation de l'enquête publique.

Commentaires

Permis de construire : le délai de validité passe de 2 à 3 ans

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Dicobat

Dicobat

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur