Etat et collectivités

Permis de construire imminent pour le stade des Lumières

Mots clés : Collectivités locales - Établissements sportifs couverts - Sport

Etape décisive dans la construction du stade des Lumières porté par l’Olympique Lyonnais avec la signature du permis de construire prévue pour le 3 février à 11 heures en la mairie de Décines-Charpieu (Rhône) par Pierre Crédoz, maire de cette commune de l’est lyonnais.

Il s’agit d’une étape décisive dans la construction d’un stade de football – pierre angulaire d’un projet plus vaste d’« entertainment » – qui pour la première fois en France sera la propriété du club résident. Ce projet conçu par Populous (architecte), Intens-Cité (ex-Jean-Pierre Buffi) urbaniste avec E2CA (ingénierie, économiste), mandataire du groupement (jusqu’à l’avant-projet/PC), est conduit dans le cadre d’un partenariat privé-privé entre l’Olympique Lyonnais et Vinci qui détiendra 49% de la Foncière du Montout, maître d’ouvrage.

L’investissement privé pour le seul stade de 60 000 spectateurs est estimé à 381 millions d’euros HT à compléter par quelque 69 millions d’euros HT pour les équipements périphériques (hôtels, bureaux, centre de loisirs, etc.) également financés par le privé. La puissance publique (Etat, département du Rhône, Grand Lyon, Syndicat des transports, etc.) participera à hauteur de 180 millions d’euros, en travaux d’infrastructures de transports principalement.

Avec un permis de construire signé le 3 février, le calendrier prévisionnel s’inscrit dans une perspective favorable avec le contrat de conception-réalisation à signer avant le 30 avril 2012 (et chantier à suivre dans la foulée) pour une livraison du stade courant 2014, en phase avec l’accueil de matches de l’Euro 2016 de football.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X