Innovation produits Spécial technique

Perla, un luminaire LED haute efficacité

Mots clés : Architecte - Eclairage - Electricité - Equipements électriques

« Innovations 2014 », hors-série du Moniteur vous fait découvrir des produits sélectionnés et présenté par la rédaction. Apparus sur le marché au cours de l’année passée, ces produits ont retenu notre attention par leurs performances techniques et environnementales, leurs qualités esthétiques… et parfois les trois ! Aujourd’hui : le luminaire LED Perla. Signé par l’architecte et designer Michel Tortel, le luminaire Perla de Comatelec Schréder a déjà reçu quatre distinctions. La première installation de Perla fut réalisée à Rouen sur la place de l’Hôtel de Ville, en 2010.

La Ville de Rouen a attribué un contrat de partenariat public privé (CPPP) en 2007 à la société Citéos (groupe Vinci) pour la rénovation d’une partie de son éclairage public et de son parc de feux tricolores. Le parvis de l’Hôtel de Ville, inscrit dans ce CPPP, était initialement éclairé au moyen de 120 boules lumineuses équipées de lampes sodium basse pression de 100 watts. Vétuste, énergivore, source de nuisance lumineuse – les boules distribuaient inutilement la lumière vers le ciel -, l’installation ne répondait plus ni aux exigences préconisées par les services techniques de la Ville, ni aux souhaits de mise en valeur du parvis et de confort visuel exprimés par les riverains.

 

 

Selon le Mémento des décideurs, édité par la MIES (Mission interministérielle de l’effet de serre), l’éclairage public est le premier poste de consommation d’électricité des communes, avec 48 % du total. Un chiffre qui montre tout l’intérêt qu’il y a à améliorer l’efficacité des sources lumineuses. C’est dans ce contexte que la municipalité rouennaise a fait le choix des LED, en 2010. Une première pour cette collectivité. « Nous souhaitions respecter la photométrie existante, faire appel à une technologie économe en énergie, intégrer une nouvelle forme visuelle d’éclairement et pouvoir grader la luminosité à certaines heures de la nuit, explique Cyrille Siourt, technicien d’exploitation électrique. Le luminaire LED Perla, que nous avions découvert lors de sa présentation par Comatelec au salon Lumiville 2009, répondait à l’ensemble de ces prescriptions. » D’un point de vue esthétique, ce produit avait par ailleurs l’avantage de présenter une homothétie de forme avec le plan circulaire de la place éclairée.

 

Un éclairage écologique, économique et intelligent

 

Sans modification du maillage d’origine, donc sans aucune tranchée, ce sont au total 48 luminaires Perla qui ont été installés sur les mâts existants rénovés, chacun de ces mâts étant équipé de 64 LED (70 watts) délivrant une lumière « blanc chaud » de 3 500 K. Les luminaires retenus étaient par ailleurs caractérisés par une distribution photométrique très précise, ceci dans l’objectif d’éclairer les espaces en générant aussi peu de nuisances lumineuses que possible.

De plus, chaque appareil pouvait être programmé individuellement selon 4 plages horaires tout en tenant automatiquement compte de la durée variable des nuits.

« Ainsi, l’intensité lumineuse varie au cours de la nuit afin de s’adapter à l’activité nocturne », explique Guy Billard, éclairagiste chez Comatelec. Trois niveaux ont donc été définis : jusqu’à 22 h, tous les luminaires fonctionnent à 100 % ; de 22 h jusqu’à 2 h du matin, certains voient leur flux lumineux abaissé à 75 % du flux nominal, puis à 30 % entre 2 h et 6 h du matin.

 

 

« Les luminaires Perla installés sur le parvis sont des produits de première génération. De ce fait, quelques anomalies de fonctionnement ont été constatées après installation », se souvient Cyrille Siourt.

Ajoutant toutefois que Comatelec a rapidement remédié à ces dysfonctionnements et que la Ville de Rouen a par la suite déployé des luminaires similaires sur une autre place afin de rappeler l’aménagement lumineux du parvis de l’Hôtel de Ville.

Pour Jean-Louis Raes, directeur général de Comatelec, « ce projet est l’exemple d’un éclairage durable s’intégrant à l’environnement architectural de la place : de jour, la courbe du luminaire laisse entrevoir le ciel ; de nuit, les LED donnent vie à un anneau de lumière qui flotte dans l’obscurité ».

En termes énergétiques, le choix des Led a permis à la Ville de Rouen de réaliser une économie de 60 % par rapport à l’ancienne installation, soit environ 40 000 kWh par an. Un résultat qui pourrait d’ailleurs être amélioré puisque l’efficacité lumineuse des LED utilisées est passée dans l’intervalle de 90 lm/W à 115 lm/W, et qu’un détecteur de mouvement optionnel peut rendre l’utilisation de ce produit encore pluséconomique

 

 

Cet article est extrait du Moniteur Hors-série « Innovations 2014 »

Focus

Michel Tortel, designer et architecte

 

Le concours lancé par Comatelec Schréder invitait les concurrents à démontrer l’intérêt de la technologie LED. Nous avions le choix de l’organisation structurelle du produit en tenant compte des contraintes mécaniques, thermiques et d’étanchéité. Nous y avons ajouté l’objectif du confort visuel et l’impact écologique possible. L’équation ainsi posée, nous avons proposé un produit iconique, fort et surtout « vide ». L’anneau suspendu limite ainsi la vision directe à un ou deux modules LED et optimise le refroidissement par répartition des calories. L’aluminium nous a permis de rigidifier le corps de l’appareil et d’assurer l’étanchéité à très long terme. Nous avons dès le début travaillé en 3D et affiné les volumes au cours des échanges avec le bureau d’études, jusqu’à la mise au point de ce luminaire à la fois durable et intemporel. Un résultat qui pourrait d’ailleurs être amélioré puisque l’efficacité lumineuse des Led utilisées est passée dans l’intervalle de 90 lm/W à 115 lm/W, et qu’un détecteur de mouvement optionnel peut rendre l’utilisation de ce produit encore plus économique.

 

Focus

Les avantages

Efficacité lumineuse : 115 lm/W

Déclinaison en quatre versions : rue, place publique, contre-allée et rond-point

Possibilité d’installation à faible hauteur (4 m), sans générer de lumière intrusive pour les riverains

Focus

Les inconvénients

Réglage de l’inclinaison des plaquettes LED non modifiable après installation

Boîtier de connexion et driver imposants en pied de mât dans la version initiale (problème réglé par la suite).

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X