En direct

Performance énergétique : Gazosphère récompense le travail d’équipe
Le coup de cœur du jury pour les Terrasses du Près-La-Rose à Montbéliard - © © Emergence Architectures

Performance énergétique : Gazosphère récompense le travail d’équipe

Paul Falzon (Bureau de Strasbourg du Moniteur) |  le 18/02/2015  |  TravailRéglementation thermiqueEnergieImmobilierTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Performance énergétique
Travail
Réglementation thermique
Energie
Immobilier
Technique
Valider

Pour leur deuxième édition, les Trophées Gazosphère ont primé trois bâtiments exemplaires en termes de collaboration entre les différents acteurs de la chaîne du bâtiment, pour une performance énergétique optimale.

Dévoilée ce 17 février à Mulhouse, la liste des lauréats des deuxièmes Trophées Gazosphère confirme la pertinence du positionnement de cette manifestation valorisant des bâtiments exemplaires livrés en 2014 dans le Grand Est. Le jury réuni par GrDF et Coprotec a su primer des réalisations couplant plusieurs solutions énergétiques, dont naturellement le gaz, dans une recherche d’efficacité énergétique et économique. Le choix de récompenser l’ensemble des intervenants du chantier, de la maîtrise d’ouvrage aux entreprises de travaux en passant par l’équipe de maîtrise d’œuvre, permet de valoriser des bonnes pratiques de collaborations entre les différents acteurs de la chaîne du bâtiment. Déjà envisagée l’an dernier, le passage de cette manifestation régionale à une échelle nationale est espéré pour l’édition 2016.

Trophée Gazosphère : résidence Saint-Charles (Kingersheim)

Porté par le promoteur FL Résidences, ce projet de 16 logements labellisés BBC Effinergie inclut une chaufferie collective à cogénération ainsi qu’une alimentation solaire pour les ECS. Le choix de la cogénération dans ce bâtiment répondant à la RT 2005 s’est fait à l’initiative du promoteur, sans soutien financier. La maîtrise d’œuvre a pour sa part renforcé la qualité énergétique du bâtiment par une isolation par l’extérieur de 20 cm et une VMC double flux à haut rendement (93%). Une attention particulière a été portée par l’entreprise de travaux à l’isolation des gaines pour limiter les déperditions thermiques. Des compteurs individuels ont été installés pour le chauffage, l’eau froide et l’eau chaude afin de responsabiliser les usagers.

La Résidence Saint-Charles à Kingersheim a misé sur la cogénération
La Résidence Saint-Charles à Kingersheim a misé sur la cogénération - © © FL Résidences

La consommation d’énergie primaire a ainsi pu être ramenée à 37 kwh/m²/an (hors cogénération) et les émissions de gaz à effet de serre à 9 kg/m²/an. Ce qui limite la facture énergétique annuelle à 175 euros environ pour un T3. Le bilan énergétique et économique sera encore meilleur avec la vente de l’électricité produite  par cogénération, qui vient d’être décidée par les copropriétaires.

L’équipe lauréate :

Maître d’ouvrage : FL Résidences

Architecte : Archi Max – Maury

Bureau d’études : BE Schlienger

Installateur : Stihle Frères

Coup de cœur  : les Terrasses du Près-La-Rose (Montbelliard)

Dans l’éco-quartier des Blanchisseries, situé en bordure de rivière, le bailleur Néolia a imaginé un programme de 14 logements en accession sociale, pour un coût limité à 2200 €/m². Un premier défi a été la construction sur pilotis pour se conformer au PPRI. Au plan énergétique, l’équipe maîtrise d’oeuvre a imaginé de coupler une PAC absorption gaz, présentant un bon rendement en préchauffage, avec une chaudière gaz en appoint. L’installation inclut également deux ballons tampons de 400 litres. Ce mix, associé à la conception bioclimatique, a permis au bâtiment d’obtenir le label BBC Effinergie. La consommation d’énergie primaire est limitée à 59 kwh/m²/an et les émissions de gaz à effet de serre à 11 kg/m²/an.

L’équipe lauréate :

Maîtrise d’ouvrage : Néolia

Architecte : Emergence Architectures

Bureau d’études : BE Pétin-Henry

Installateur : G2T

Prix de la technique : collège de l’Arboretum (Morhange)

La qualité énergétique du bâtiment tient d’abord à sa conception architecturale : bâtiments étages selon la topographie locale, optimisation des apports de lumière naturelle et des expositions, structure en bois et isolants bio-sourcés… Au plan énergétique, ce collège de 7154 m², labellisé BBC Effinergie, comporte une chaudière biomasse de 150 kW (taux de couverture 70%) associée à deux chaudières gaz de 246 et 186 kW. Plus de 1500 m² de membranes photovoltaïques permettent de couvrir 33% des besoins électriques du collège.

Les performances du collège de l’Arboretum reposent sur la conception architecturale du projet
Les performances du collège de l’Arboretum reposent sur la conception architecturale du projet - © © Conseil général de la Moselle

Des panneaux solaires couvrent les besoins en ECS des logements de fonctions. La consommation d’énergie primaire atteint 82 kwh/m²/an, tandis que les émissions de gaz à effet de serre sont quasi nulles à 2 kg/m²/an.

L’équipe lauréate :

Maître d’ouvrage : Conseil général de Moselle

Assistance à Maîtrise d’ouvrage : BEHI et Certivea

Architecte : Gremillet Architecte

Bureau d’études fluides : New Energie Concept

Installateur : Etablissements Houllé

Commentaires

Performance énergétique : Gazosphère récompense le travail d’équipe

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Maisons individuelles passives

Maisons individuelles passives

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur