En direct

Pénurie de bitume : les entreprises routières alertent les pouvoirs publics
Plusieurs chantiers seraient actuellement reportés, selon Routes de France. - © Vincent DEVILLERS

Pénurie de bitume : les entreprises routières alertent les pouvoirs publics

La rédaction |  le 13/07/2018  |  BitumeBouyguesColasEiffageEurovia

Les entreprises de travaux publics ont du mal à s’approvisionner en bitume, une situation qui pénaliserait la fabrication des enrobés routiers. Routes de France réclame des mesures au gouvernement et, notamment, une médiation avec les fournisseurs de bitume.

Nouveau contretemps pour les entreprises de construction et de maintenance des infrastructures routières et urbaines, qui rencontrent actuellement « des difficultés d’approvisionnement en bitume, produit de base nécessaire à la fabrication des enrobés », alerte Routes de France, l'organisation professionnelle du secteur, dans un communiqué diffusé ce vendredi 13 juillet. « Cette pénurie impacte la réalisation des chantiers routiers, de voiries et d’aménagements urbains », poursuit-elle. Treize régions françaises auraient rapporté des problèmes de bitume depuis quelques semaines. "La raison exacte, on ne la connaît pas", affirme l'association, qui regroupe les grands constructeurs du secteur routier parmi lesquels Colas (Bouygues), Eurovia (Vinci) ou Eiffage Route, qui dénoncent un "phénomène conjoncturel".

Les entreprises routières ont déjà connu, durant le 1er semestre, des problèmes similaires, sur les granulats cette fois. Ils étaient alors liés « aux conséquences de la grève SNCF » et, dans une moindre mesure, « au blocage récent des raffineries par le secteur agricole », détaille Routes de France.

 

Arrêts ou reports de chantiers

 

"Nos grosses entreprises routières ont généralement des stocks pour absorber ces types de pénurie, et là ces stocks sont vides", a indiqué Pierre de Thé, le porte-parole de l'organisation qui assure que "les entreprises vont être obligées de ralentir, d'arrêter ou de reporter des chantiers".

Même si le bitume ne représente que 5% de la composition des revêtements des routes, la pénurie risque de "pénaliser la réalisation des chantiers routiers, de voiries et d'aménagements urbains", explique Routes de France, dans le communiqué.  Les entreprises de la route dépendant à 70 % de la commande publique, l'organisation professionnelle a demandé au ministère de l’Économie et des Finances de déclarer "une situation de force majeure" pour obtenir "l'adaptation des délais de réalisation des chantiers", détaille le texte, afin que les entreprises ne soient pas pénalisées en cas de retard des travaux.    

L'organisation a également demandé à la ministre des Transports Elisabeth Borne de jouer le rôle "d'intermédiaire" afin de "voir comment ça se passe du côté des fournisseurs", explique Pierre de Thé.  

 

Hiver

 

La période de mai à octobre représente la période la plus dense pour les constructeurs chargés de l'entretien des routes. Si les travaux sont repoussés, l'état des routes ne pourra "qu'empirer l'hiver prochain", a indiqué le porte-parole. 

L'industrie routière emploie près de 160 000 salariés en France et les constructeurs routiers représentent 35% du chiffre d'affaires dans le secteur des travaux publics.  Les entreprises adhérentes à Routes de France ont présenté un chiffre d'affaires global de 12,4 milliards d'euros en 2017. 

L'Ufip, qui représente les groupes pétroliers, et Eurobitume, qui représente les producteurs de bitume, n'étaient pas disponibles dans l'immédiat pour préciser les raisons de cette pénurie.

 

Commentaires

Pénurie de bitume : les entreprises routières alertent les pouvoirs publics

Votre e-mail ne sera pas publié

Nonobassim

21/07/2018 08h:24

Peut être serait ce lié à la fermeture l’année passée par Colas de la raffinerie de Dunkerque qui produisait environ 300 000 tonnes de bitume par an ? Comment un an après on peut venir en pleurant et dire qu’on manque alors qu’on vient de fermer le producteur ? Pathétique

Votre e-mail ne sera pas publié

LUCIO

24/07/2018 13h:06

Bonjour, il est impensable de voir cette situation de nos jours et de ne pas avoir vu plus tôt cette pénurie qui n'en n'est certainement pas, il s'agit une fois de plus de faire jouer les prix de l'offre sur la demande ! C'est purement une honte quand on voit l'état de nos routes en France et l'argent du contribuable dépensé à autre chose... Les différentes taxes, les impôts en tout genre et pour n'importe quoi, les PV sur la routes, les taxes de séjours pour les régions devraient suffire largement pour prétendre un réseau routier sécurisant. Je suis fortement déçu de voir nos politiques se contenter de parler, sans actions, c'est la sécurité de tous, ah pour mettre toutes les routes à 80 pas de Pb, mais ça ne suffira pas, il faut descendre à 70 pour éviter les nids de poules ou les déformations de la route. Merci

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 25.00 €

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Livre

Prix : 65.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Aide-mémoire - Ouvrages en béton armé

Aide-mémoire - Ouvrages en béton armé

Livre

Prix : 35.00 €

Auteur : Dunod, Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX