En direct

«Pentagone» de Balard : Bouygues sort du silence
Le futur siège du ministère de la Défense à Balard - © ARTEFACTORY

«Pentagone» de Balard : Bouygues sort du silence

JULIEN BEIDELER |  le 15/12/2011  |  Paris

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Entreprises
Paris
Valider

Martin Bouygues, p-dg éponyme du groupe, lance la contre-offensive. Selon lui, rien dans l’enquête ouverte à propos du nouveau ministère de la Défense à Balard, ne concerne son groupe. Une affirmation aussitôt tempérée par le Parquet de Paris.

Difficile d’y voir clair dans le feuilleton du «Pentagone à la française» qui dure depuis une semaine. D’abord, il y a cet article du «Canard Enchaîné» qui, le 7 décembre, annonce qu’une information judiciaire a été ouverte concernant les conditions de passation du marché du nouveau ministère de la Défense à Balard (Paris XVe). Bouygues aurait eu accès, avant ses concurrents, au «cahier des charges» du projet. Contre-attaque dans «Les Echos» du 15 décembre de Martin Bouygues, p-dg du groupe : «le processus d’appel d’offres a duré vingt mois, […], le cahier des charges a été modifié à plusieurs reprises dans le cadre d’un dialogue compétitif et tout le monde y avait accès au fur et à mesure. J’aimerais qu’on m’explique l’intérêt qu’il y aurait eu à essayer d’avoir accès à quoi que ce soit avant.»

D’abord laisser agir les juges d’instruction

Sur l’information judiciaire qui aurait été ouverte en février 2011 pour corruption et délit de favoritisme, Martin Bouygues précise que les avocats du groupe «ont demandé au procureur si Bouygues était impliqué, la réponse est non. Nous avons mené une enquête interne qui n’a rien donné non plus. Il n’y a rien dans ce dossier qui concerne notre groupe». Le parquet de Paris n’a pas tardé à tempérer ces propos, précisant à l’AFP que si un échange téléphonique avait bien eu lieu entre le procureur de Paris, François Molins, et un avocat de Bouygues, «en aucune façon il lui a dit que le dossier était vide», a déclaré une responsable du parquet. Et d’ajouter : «le Code de procédure pénale autorise le procureur à rendre publics des éléments tirés d'une procédure. Mais en l'occurrence, il a apprécié ici qu'il n'était pas opportun de révéler des éléments et qu'il fallait laisser agir les juges d'instruction. Entre ne pas révéler des éléments et interpréter que cette non-révélation signifie que le dossier est vide, il y a un raccourci qui n'est pas la réalité.»

«Dès lors qu’on est dans le BTP, on est malhonnête»

Raccourci de Martin Bouygues ? Frilosité du parquet ? Difficile d’y voir clair. Pour Jean-Dominique Merchet, journaliste à «Marianne», spécialiste des questions militaires, l’affaire semble se dégonfler. Sur son blog (www.marianne2.fr/blogsecretdefense), il annonce que «l'enquête en cours ne concerne pas l'appel d'offres pour ce chantier et le nom de Bouygues ne semble même pas être cité. En revanche, une information judiciaire est bien ouverte pour corruption mais dans un autre secteur de Balard et pour un chantier actuellement en cours». En l’occurrence, «celui d'une des deux tours (A et F) de la Cité de l'air». En attendant, Martin Bouygues a déjà annoncé qu’il assignera le «Canard Enchaîné» en diffamation dans les prochains jours «pour avoir proféré des accusations infondées contre nous et laisser entendre que, dès lors qu’on est dans le BTP, on est malhonnête». «Je ne peux laisser dire et laisser croire que les collaborateurs de Bouygues sont malhonnêtes. […] Nous avons 135000 employés dans le monde. Partout, nous avons eu droit à des questions sur cette histoire.»

Commentaires

«Pentagone» de Balard : Bouygues sort du silence

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Date de parution : 12/2019

Voir

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur