« Pendant le confinement, les robinets ne cassent pas ! » : l'artisanat au temps du Covid-19, épisode 5

« Pendant le confinement, les robinets ne cassent pas ! » : l'artisanat au temps du Covid-19, épisode 5

Propos recueillis par Laurent Duguet. |  le 03/04/2020  |  CoronavirusRhône

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Artisans
Coronavirus
Rhône
Valider

Sommaire du dossier

  1. « Je préfère ne pas penser à une deuxième vague… » : l'artisanat au temps du Covid-19
  2. « L'entreprise est prête à affronter une seconde vague » : l'artisanat au temps du Covid-19
  3. « Pas de cadeau aux apprentis en cas de manquements aux règles !» : l'artisanat au temps du Covid-19
  4. « L’activité reprend comme s’il ne s’était rien passé » : l'artisanat au temps du Covid-19
  5. « Certains commencent à contourner les contraintes sanitaires ! » : l'artisanat au temps du Covid-19
  6. « Mauvaise nouvelle : le parent d’un salarié a le Covid-19 »
  7. « J’en suis réduit à stocker les gravats dans mon jardin ! » : l’artisanat au temps du Covid-19, ép. 15
  8. « Le flux tendu est totalement remis en cause » : l'artisanat au temps du Covid-19, ép. 14
  9. « Je refuse de sacrifier ma trésorerie pour le virus ! » : l'artisanat au temps du Covid-19, ép. 13
  10. « J’ai redémarré, mais le Covid-19, ça fait flipper ! » : l'artisanat au temps du Covid-19, ép.12
  11. « Les seuls masques disponibles sont coincés chez mon garagiste ! » : l’artisanat au temps du Covid-19, ép. 11
  12. « On redémarre après quatre semaines d'arrêt » : l'artisanat au temps du Covid-19, ép. 10
  13. « Ce virus va nous permettre d’appliquer le DTU 59.1 ! » : l'artisanat au temps du Covid-19, ép. 9
  14. « Mon gel ? Du nettoyant pour abattant de WC ! » : l'artisanat au temps du Covid-19, ép. 8
  15. « Faut-il monter un échafaudage par salarié ? » : l'artisanat au temps du Covid-19, ép. 7
  16. « J’envisage un redémarrage le 15 avril » : l'artisanat au temps du Covid-19, épisode 6
  17. « Pendant le confinement, les robinets ne cassent pas ! » : l'artisanat au temps du Covid-19, épisode 5
  18. L'artisanat au temps du Covid-19, épisode 4 : « Le redémarrage est prématuré »
  19. L'artisanat au temps du Covid-19, épisode 3
  20. L'artisanat au temps du Covid-19, épisode 2
  21. L'artisanat au temps du Covid-19, épisode 1

Yves Roubi, 58 ans, est plombier et emploie deux compagnons à Lyon (Rhône). Au fil du temps, il nous livre son vécu d'artisan pendant le confinement. Voici donc le 5e épisode de notre série "L'artisanat au temps du Covid-19".

« Dans la mesure où la validation du guide de bonne pratique de l’OPPBTP était en attente, je n’ai pas réembauché mes salariés et j’ai poursuivi seul l’activité dépannage. Ma situation est pire que la semaine dernière. En huit jours, j’ai changé un système de sécurité sur un chauffe-eau auprès d’un client de 20 ans, que j’ai croisé de loin. Une intervention de deux heures pour 150 € TTC !  Il n’y a aucune demande de réparation d’urgence pendant le confinement. A croire que les fuites de chasse d’eau n’existent pas et que les robinets ne cassent plus ! Je connais une exception à ce marasme : un collègue plombier, orienté sur la construction neuve, affiche une activité importante et intervient seul sur le chantier.


Côté sécurité, il ne me reste plus qu’une boîte de dix masques FFP2 achetés auprès de Sider l’an dernier sur une offre promotionnelle, ainsi que quelques masques anti-poussières. J’ai demandé à ma fille, tapissière d’ameublement, de me confectionner des masques pour mes compagnons et moi-même, que nous laverons tous les soirs. Quand l’on arrive à trouver des masques auprès de fournisseurs, il semble que ces derniers affichent des prix supérieurs à « l’avant-guerre ». Quand le chef de l’Etat a parlé de guerre, je savais que j’allais payer. J’ai effectivement avancé, sur ma trésorerie, les salaires de mes compagnons, auxquels j’avais demandé de solder leurs congés. La chance que j’ai, c’est d’avoir pour une fois, enregistré une bonne activité sur les mois de février et mars, qui m’avait procuré du travail d’avance. »

Commentaires

« Pendant le confinement, les robinets ne cassent pas ! » : l'artisanat au temps du Covid-19, épisode 5

Votre e-mail ne sera pas publié

titi

04/04/2020 20h:06

Bonjour,Je ne fais que du SAV en chauffage et climatisation. Pas d'appel de dépannage et pas plus pour les entretiens. Les clients ne souhaitent pas me voir. Le SAV métier qui ne rapporte pas d'argent encore moins aujourd'hui . Une réparation de 500 euros sur une chaudière, les gens change . Avec toute les aides ils payent pour certains 1500 euros TTC donc 1000 euros si l'on déduit le tarif de l'initiale réparation. Moi mon font de caisse est à zéro. Depuis le début je crie a l'exonération des charges mais j'ai oublié que nous somme en france le pays de louis 14. En Allemagne ça marche autrement. Allé on ne va pas se tirer une balle dans la tête. Bon courage à tous Thierry Roudier

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 05/2020

Voir

Conception et mise en œuvre des garde-corps

Conception et mise en œuvre des garde-corps

Date de parution : 05/2020

Voir

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Date de parution : 02/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur