En direct

Pelle, chargeuse et tracteur, un hybride très original
PHOTO - 648825.BR.jpg - © Diverto

Pelle, chargeuse et tracteur, un hybride très original

MICHEL DESFONTAINES |  le 22/06/2012  |  Matériel de chantierFrance Europe

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Matériel de chantier
France
Europe
Valider
Polyvalence -

Avec sa Q-Synchro 100, le constructeur néerlandais Diverto réalise la synthèse entre la pelle, la chargeuse sur pneus et le tracteur agricole. Comme une pelle, la machine est équipée d’un bras excavateur monté sur une tourelle rotative à 360°. Comme sur un tracteur, elle dispose à l’arrière d’une accroche pour remorque, d’une prise de force (48 kW), d’une armature de relevage et de prises électriques. Mieux : l’habitacle comprend deux fauteuils avec ceinture de sécurité et la machine est capable de rouler sur la voie publique à 40 km/h (en France sa classification réglementaire comme matériel agricole l’y autoriserait, mais pas comme matériel de chantier). Autre originalité : son équipement en trois parties (5,70 m déployé). La flèche, la volée variable et le balancier, qui ne sont pas alignés dans le prolongement l’un de l’autre mais juxtaposés, se replient les unes contre les autres à la manière d’un mètre pliant. Ainsi raccourci à 1,8 m, consolidé par des crochets et des axes, l’outil gagne en force de relevage. Il fait alors office de bras de chargeuse, au bout duquel peuvent être montés des fourches ou un godet de chargement. Le passage de l’excavation au chargement ne pose pas de difficulté particulière. L’ergonomie de la cabine et des commandes permet d’opérer avec la même manette. Leonard Huissoon, le directeur de Diverto, fait remarquer que cette pelle-tracteur-chargeuse peut creuser à l’avant, faire pivoter sa tourelle et verser les déblais dans une remorque attelée à l’arrière de 4 t maximum. Les roues avant plus petites que les roues arrière (encore un héritage du tracteur agricole) facilitent les mouvements de la cabine et améliorent la stabilité. En option, la machine peut être pilotée à partir d’une télécommande. Elle ne se déplace alors qu’à la vitesse d’1 km/h. Ce matériel très original, faisant l’objet de huit brevets, a nécessité six années de travail et la mise en sommeil de toutes les autres activités de l’usine hollandaise, située à Breda, pour que toutes les équipes puissent se consacrer à sa mise au point.

PHOTO - 648825.BR.jpg
PHOTO - 648825.BR.jpg - © Diverto

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Date de parution : 08/2020

Voir

Montage d’une opération immobilière privée

Montage d’une opération immobilière privée

Date de parution : 07/2020

Voir

Dématérialisation de la commande publique

Dématérialisation de la commande publique

Date de parution : 07/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur