Environnement

Peinture et infertilité, un lien est démontré

Mots clés : Bâtiment et santé - Produits et matériaux

Une étude britannique mené auprès de 2.118 travailleurs établit un lien entre l’exposition professionnelle aux éthers de glycol et l’infertilité.

Les éthers de glycol constituent une famille de plus de 80 dérivés et font d’excellents solvants. C’est pourquoi 30 d’entre eux sont utilisés en milieu industriel, notamment pour la fabrication de peintures. Les peintres en bâtiments font naturellement partie des métiers les plus exposés.
Pour établir un lien entre ces molécules et l’infertilité, l’équipe de Nicolas Cherry, chercheuse à l’université de Manchester a utilisé un mode opératoire simple. D’une part, elle a repéré les travailleurs souffrant d’infertilité à partir de l’analyse de leurs spermes. Et d’autre part, grâce à des questionnaires et entretiens expertisés, elle a évalué l’exposition professionnelle aux éthers de glycol et aux autres facteurs de risque, durant les trois mois précédant l’analyse.

Ainsi, l’équipe a corrélé les résultats et a constaté que le risque d’infertilité était 1,5 fois plus élevé chez les hommes exposés à des quantités modérées d’éthers de glycol sur leur lieux de travail, que chez les travailleurs non exposés, et 2,2 fois plus élevé chez ceux exposés à de fortes quantités.

Vous êtes intéressé par le thème Environnement ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X