Paysage

Paysages en projets de Rhône métropole : le concours est lancé !

Mots clés : Aménagement paysager - Architecte - Maîtrise d'ouvrage - Métier de la construction

Le concours « Paysage en projets » a bénéficié du salon Paysalia comme rampe de lancement, le 6 décembre à Lyon. Les maîtres d’ouvrage publics et privés du département du Rhône peuvent présenter jusqu’au 31 mars les réalisations paysagères signées par des paysagistes, des urbanistes ou des architectes, en vue d’une remise des prix au début de l’été.

Avec le concours « Paysage en projets » lancé le 6 décembre à Lyon, le département du Rhône rebondit sur les ambitions écologiques de la France : la secrétaire d’Etat Brune Poirson définit le paysage comme « un levier d’action et de mobilisation dans le cadre des transitions écologiques et énergétiques dans nos territoires ». Pour dévoiler l’esprit de la compétition qui aboutira à la proclamation du palmarès au début de  l’été, Séverine Clédat, présidente régionale de la fédération française du paysage (FFP), s’est référée à ces propos recueillis par Paysage Actualités, dans sa dernière édition.

L’efficacité du levier paysager repose sur les maires. Cheville ouvrière du concours épaulé par la FFP, le Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement (CAUE) les mobilise à travers l’association des maires de France et l’association des maires ruraux de France.

 

Espoir durable

 

« La première édition de ce prix ouvre une perspective d’espoir, à travers des projets qui reflèteront la qualité de nos territoires et dont l’horizon dépasse celui d’un mandat municipal », proclame Claire Peigné, présidente de l’association des maires du département du Rhône. Son homologue des maires ruraux, Sylvain Sotton, encourage ses collègues à s’appuyer sur les paysagistes concepteurs, les architectes et les urbanistes, pour éviter l’écueil de projets inaboutis, faute de vision d’ensemble.

L’initiative du CAUE Rhône-Métropole s’est inspirée d’une tradition de son homologue de Haute-Savoie, dont le président, Joël Baud-Grasset, préside également l’union régionale Rhône-Alpes-Auvergne et la fédération nationale des CAUE. « Après la dissolution de l’Agence départementale du tourisme qui organisait des concours de fleurissement, nous avons voulu sortir des bacs à fleurs, pour sensibiliser les élus à l’aménagement global de leurs villages », rappelle-t-il, heureux de voir fonctionner l’effet réseau : « Chacun se réapproprie les bonnes idées des autres et les retravaille à sa manière ».

 

Territoires contrastés

 

Dans le département du Rhône, le concours mettra en scène des territoires contrastés : l’étalement d’une des plus grandes aires urbaines de France menace l’identité des campagnes du mont du Lyonnais ou du Beaujolais. Le concours donnera-t-il des pistes pour sortir de cette tension par le haut ? La question résume un défi majeur posé aux paysagistes concepteurs, mais aussi au CAUE du Rhône, dont le directeur Sébastien Sperto travaille également à l’agence d’urbanisme de l’aire métropolitaine lyonnaise, en qualité du département Projet urbain. Paysage Actualités, sollicité pour participer au jury, se tient prêt à jouer son rôle de caisse de résonnance d’une initiative riche de promesses pour toutes les régions métropolitaines.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X