Paysage : Nice décroche la victoire des victoires

550 personnes ont assisté à la remise des 31 prix de la quatrième édition des Victoires du paysage, le 11 décembre à Paris : dix fois plus qu’en 2008, lors du lancement de cette manifestation qui confirme sa capacité à fédérer les forces vives de l’école française du paysage.

Partager
Paysage : Nice décroche la victoire des victoires
La promenade du Paillon. Sur 1,2 km au centre de Nice, le parc conçu par l'agence Péna & Péna a attiré 1 million de visiteurs dès l'année de son ouverture.

L’émotion de Christian Estrosi, titulaire du grand prix des quatrièmes victoires du paysage, restera dans les mémoires comme le temps fort de la soirée de proclamation du palmarès : « Enfant du petit peule de Nice, j’admirais l’architecture baroque sur la rive droite du Paillon qui coulait alors au centre-ville, et la ville nouvelle du XIXème siècle sur sa rive gauche. Adolescent, j’ai vu la construction du mur de la honte : un bloc de béton semblait interdire à tout jamais de voir les deux rives d’un seul regard. Et finalement, en 2008, je me suis engagé à reconstituer cette vue ». Le témoignage du maire de Nice et son hommage à Michel Péna, concepteur de la promenade du Paillon, trouvent leur force dans le verdict populaire : 1 million de visiteurs ont profité de la promenade du Paillon depuis son ouverture en début d’année.

31 lauréats

L’arbre du grand prix décerné à cette oeuvre ne saurait cacher la forêt de lauréats : « 31 exemple de victoires du possible. On n’y croyait pas. On l’a fait », s’est exclamé, lyrique, le parrain de la manifestation Erik Orsenna, avant la proclamation du palmarès. L’académicien voit dans le succès de l’événement et dans la fierté des lauréats un remède anticrise : « l’occasion de prendre conscience de nos forces insoupçonnées, à contrecourant de la dépression, qui nous donne le sentiment d’être plus faibles que nous ne le sommes en réalité ».

Cette fierté et cette capacité à repousser les frontières du possible, les paysagistes français savent qu’ils la doivent en partie au concepteur paysagiste Michel Corajoud, disparu le 29 octobre dernier. Erik Orsenna a rappelé cet héritage, tout comme, avant lui, Michel Audouy, président du jury en sa qualité de président de la commission des métiers du paysage au sein de l’association interprofessionnelle Val’hor, organisatrice des victoires. L’enthousiasme qu’il a exprimé en ouverture s’est prolongé, à la fin de la cérémonie, dans les propos paradoxaux de Benoît Ganem, nouveau président de Val’hor : « Comment prononcer un discours de clôture sur un événement à la gloire du végétal et de la transmission de la vie » ?

Grand prix à relancer

Représentant Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie, Jean-Marc Michel, directeur général de l’aménagement, du logement et de la nature, n’a pas manqué de rebondir sur l’élan vital de la filière paysagère et horticole : alors que la France prépare le prochain sommet de la terre, « Les Victoires démontrent une reconquête possible : vous pouvez adoucir le choc thermique dans les villes et prévenir les impacts sanitaires des changements climatiques », espère le représentant de la ministre. Jean-Marc Michel propose une coordination événementielle à Val’hor, en même temps qu’une perspective pour 2015 : « Comme les Victoires occupent les années paires, le grand prix du paysage, en instance de relance, pourrait désormais s’inscrire dans les années impaires ».

Mon actualité personnalisable

Suivez vos informations clés avec votre newsletter et votre fil d'actualité personnalisable.
Choisissez vos thèmes favoris parmi ceux de cet article :

Tous les thèmes de cet article sont déjà sélectionnés.

  • Vos thèmes favoris ont bien été mis à jour.

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS LE MONITEUR

Tous les événements

Les formations LE MONITEUR

Toutes les formations

LES EDITIONS LE MONITEUR

Tous les livres Tous les magazines

Les services de LE MONITEUR

La solution en ligne pour bien construire !

KHEOX

Le service d'information réglementaire et technique en ligne par Afnor et Le Moniteur

JE M'ABONNE EN LIGNE

+ 2 500 textes officiels

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

25 - CC DU LOUE LISON

Travaux d'entretien de la voirie de la Communauté de Communes Loue Lison.

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS

Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil