En direct

Pays de la Loire - Premiers travaux de la LGV en juillet

Jean-Philippe Defawe |  le 02/03/2012  |  TransportsCollectivités localesFinistèreIlle-et-VilaineMorbihan

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Transports
Collectivités locales
Finistère
Ille-et-Vilaine
Morbihan
France entière
Transports mécaniques
Loir-et-Cher
Valider
Bretagne -

Le chantier de la ligne à grande vitesse Bretagne-Pays de la Loire va entrer dans une phase opérationnelle avec, dès cet été, la déviation de la rocade de Rennes pour réaliser une tranchée couverte.

Les premiers coups de pelle du chantier de la LGV (plus gros contrat de partenariat public-privé en France) sont prévus en juillet. Alors que la phase d’enquêtes publiques s’est terminée le 27 février, Eiffage Rail Express (ERE), maître d’ouvrage du projet, attend les autorisations administratives (loi sur l’eau et espèces protégées) pour démarrer les travaux. « Nous avons fait le nécessaire et tout devrait bien se passer », assure Marc Legrand, président d’ERE. Place alors aux sondages et aux études techniques pour s’assurer de la qualité des sols tout au long du parcours. « Nous devrions être fixés dans la seconde quinzaine de mars et on pourra alors discuter des lieux des dépôts de terre », explique Loïc Dorbec, directeur opérationnel. Ce chantier, qui ne comporte aucun ouvrage d’art complexe, est surtout un chantier de terrassement avec une zone délicate de terrains compressibles près du Mans. « Sur ces terrains, nous allons empiler de la terre pendant des mois afin de stabiliser le sol mais ça demande un phasage très précis », explique Michel Oléo, directeur du groupement concepteur-constructeur Clere.

Un chantier en sept lots

Du Mans à Rennes, le chantier a été découpé en sept lots de 25 à 30 kilomètres. La maîtrise d’œuvre est, elle, distribuée en trois sections (ouest, centre et est). Les directions de travaux seront installées sur cinq bases principales (Etrelles, Louverné, Argentré, Poillé-sur-Vègre et La Milesse), tandis que des bases secondaires et tertiaires permettront au personnel d’embaucher sur leur lieu d’activité. Pour l’approvisionnement du chantier par voie ferrée, deux bases de travaux ferroviaires seront installées à Saint-Berthevin et Auvers-le-Hamon. Elles deviendront des bases de maintenance à l’issue des travaux.
Certains travaux prioritaires ont été identifiés et démarreront fin juillet. C’est le cas de la tranchée couverte de 300 mètres, qui passera sous la rocade sud de Rennes, sur la commune de Cesson-Sévigné. Une déviation de 2x2 voies sera construite sur 500 mètres d’ici à fin novembre. En décembre, cette partie de la rocade sera alors fermée, démolie et reconstruite pour un retour à la normale pour les automobilistes en août 2013. Pour autant, le chantier ne fera que commencer puisqu’il faudra détruire la déviation, remettre les terrains en état et, surtout, terminer la tranchée couverte pour le mois de juillet 2014, quelques mois avant la pose des rails prévue à l’automne.

PHOTO - 625123.BR.jpg
PHOTO - 625123.BR.jpg - ©
Quelques chiffres

Terrassements : 23,5 millions de m 3 de déblais ; 18,4 millions de m 3 de remblais. Longueur de la ligne : 214 km de ligne nouvelle et 32 km pour la raccorder au réseau existant. Ouvrages d’art, voirie, cours d’eau, faune, hydraulique : six tranchées couvertes et neuf viaducs ; cinq franchissements autoroutiers, 180 rétablissements routiers et ferroviaires ; 261 ouvrages hydrauliques (servant également pour la petite faune) ; 21 passages grande faune ; 93 bassins. Equipements ferroviaires : deux sous-stations électriques, deux bases de maintenance, 820 km de rails, 1 900 000 tonnes de ballast, 680 000 traverses.

Calendrier Mai 2011 - printemps 2012 : concertation.
Janvier 2011 - juillet 2012 : études APD et autorisations administratives.
Juillet 2012 - décembre 2012 : travaux préparatoires.
Décembre 2012 - juillet 2015 : travaux de terrassement et génie civil.
Septembre 2014 - automne 2016 : travaux d’équipement ferroviaire.

Fiche technique

Investissement : 3,4 milliards d’euros. Financeurs : Etat, RFF, régions (Bretagne, Pays de la Loire), départements (Ille-et-Vilaine, Morbihan, Finistère, Côtes-d’Armor), Rennes Métropole, Pays de Saint-Malo, Europe. Conception-construction : Clere (groupement constitué de filiales d’Eiffage). Ingénierie : Setec et Ingerop.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Date de parution : 02/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur