En direct

Patrimoine mondial 2008 de l'Unesco : 47 sites en lice en juillet à Québec

DEGIOANNI Jacques-Franck |  le 20/06/2008  |  InternationalRéalisationsEnvironnementEuropeSanté

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

International
Culture
Réalisations
Environnement
Europe
Santé
Profession
Architecture
Technique
Valider

Quarante-sept sites naturels ou culturels sont en lice pour l'inscription au Patrimoine mondial de l'Unesco lors de la session annuelle prévue à Québec en juillet, a annoncé vendredi l'organisation.

Le Comité du patrimoine mondial de l'Unesco, composé d'experts et de représentants de 21 pays élus par les Etats parties, se réunit à Québec (Canada) du 2 au 10 juillet pour choisir parmi les sites proposés ceux qui méritent d'être distingués pour leur "valeur universelle exceptionnelle".
Ils viendront s'ajouter aux 851 sites déjà inscrits dans 141 pays, dont 660 sites culturels, 166 sites naturels et 25 sites mixtes.

Des sites ont été proposés cette année par 41 pays, dont pour la première fois le Kirghizstan (montagne sacrée de Sulamain-Too), la Papouasie-Nouvelle-Guinée (ancien site agricole de Kuk), Saint-Marin (centre historique de Saint-Marin et mont Titano), l'Arabie Saoudite (site archéologique de Al-Hijr) et le Vanuatu (domaine du chef Roi Mata), a indiqué l'Unesco.
La France a présenté le site naturel des Lagons de Nouvelle-Calédonie (Océan indien) et 14 sites fortifiés édifiés par Vauban, architecte militaire du roi Louis XIV.
Parmi les autres sites naturels en lice figurent les falaises fossilifères de Joggins (Canada), le parc national du mont Sanqingshan (Chine), le bassin du lac d'Hovsgol (Mongolie), le haut lieu tectonique Sardona (Suisse), l'archipel de Socotra (Yémen).

Chaque site est visité préalablement par une équipe d'experts qui évalue ses qualités intrinsèques et le plan de gestion présenté par les autorités.
Le Comité inscrit chaque année au maximum une trentaine de nouveaux sites à cette liste, créée à partir de la Convention de l'Unesco de 1972 sur la protection du patrimoine mondial.
Pour la première fois, l'Unesco avait décidé en 2007 de radier un site : le sanctuaire de l'oryx arabe à Oman, dont la superficie a été réduite de 90% par le sultanat.
Ce déclassement menace cette année le site de la vallée de l'Elbe à Dresde (Allemagne), qui avait fait l'objet d'une nouvelle mise en garde de l'Unesco il y a un an en raison de la construction d'un pont de 600 mètres en centre-ville.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 03/2020

Voir

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Date de parution : 02/2020

Voir

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur