En direct

Evénement

Pas de qualité sans en payer le prix

ANDREAS CHRISTO-FOROUX |  le 12/01/2001  |  Réglementation techniqueHQEFrance TechniqueEnvironnement

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Réglementation technique
HQE
France
Technique
Environnement
Valider

Afin d'apporter ma contribution au débat sur les prix, qui est aujourd'hui au centre des préoccupations des acteurs du bâtiment, je vous livre mes réflexions.

1. La guerre des prix, que nous vivons depuis un an, est bien réelle et sans merci : elle n'est bonne pour personne.

2. Chacun des acteurs, élus, entreprises, industriels ou maîtres d'oeuvre, a une grande part de vérité dans son explication de cette flambée de prix sans précédent.

Par conséquent, il est dangereux et illusoire de chercher à désigner un de ces acteurs comme bouc émissaire. L'affaire des grands ensembles en France et la nécessité de leur démolition-reconstruction, trente ans après leur réalisation, avec le coût que cela entraîne pour la société d'aujourd'hui, est trop présente dans les esprits de nos citoyens. Ceci devrait appeler à la prudence et à la raison tous ceux qui défendent la thèse que les architectes doivent rationaliser et simplifier leurs bâtiments pour baisser les prix...

3. Nous sommes au seuil d'une nouvelle ère qui appelle au changement des mentalités, des méthodes de travail, du raisonnement et des priorités. Quand, sur le plan mondial, on admet de plus en plus la notion du développement durable (qui remplace la notion de la croissance, issue des trente glorieuses), il est temps que nos décideurs, maîtres d'ouvrage, mais aussi législateurs du financement du logement, prennent en compte la notion du coût global, de la haute qualité environnementale et du cadre de vie. Que cela soit clair, il n'y a pas de qualité sans en payer le prix ! Rien que la nouvelle réglementation thermique, qui entre en vigueur l'année prochaine, entraîne un surcoût d'au moins 1 % du prix de la construction.

Définissons alors ensemble les priorités de cette qualité à travers un vrai débat de société, pour sortir le logement de l'image de produit de consommation, ou produit financier (tel qu'il est perçu par quelques-uns), pour en faire un habitat sain et serein, protecteur de notre vie et fondateur de nos villes, que les Français demandent plus humaines et plus vertes (priorités de leurs revendications, avant même le chômage, selon le dernier recensement de 1999 et comme le démontrent de nombreuses études).

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Droit de l'Aménagement, de l'Urbanisme, de l'Habitat – 2020

Droit de l'Aménagement, de l'Urbanisme, de l'Habitat – 2020

Date de parution : 09/2020

Voir

Jean Prouvé - 5 maisons sur mesure

Jean Prouvé - 5 maisons sur mesure

Date de parution : 09/2020

Voir

Villes et territoires de l’après-pétrole 

Villes et territoires de l’après-pétrole

Date de parution : 08/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur