En direct

Pas-de-Calais Baudin Chateauneuf remporte un BEA pour une piscine
DESSIN - Nord68 Baudin.eps - © BVL Architecture

Pas-de-Calais Baudin Chateauneuf remporte un BEA pour une piscine

MAXIME BITTER |  le 12/09/2008  |  Pas-de-CalaisAlpes-MaritimesNordContrat de partenariatRéglementation

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Pas-de-Calais
Alpes-Maritimes
Nord
Contrat de partenariat
Réglementation
Commande publique
Réglementation des marchés publics
Valider

Plusieurs projets, à Arras ou Dunkerque, avaient avorté. C’est finalement la communauté de communes de l’Hesdinois (CCH), au cœur du territoire des sept vallées dans le Pas-de-Calais, qui vient d’achever une procédure d’attribution d’un bail emphytéotique administratif (BEA) pour la construction d’un complexe piscine-bowling sur la commune de Marconne. Et c’est le groupement mené par Baudin Chateauneuf (emphytéote à 100 %) avec l’agence parisienne BVL Architecture, le spécialiste du génie climatique d’origine picarde Missenard-Quint et la banque Dexia, qui vient de remporter le dialogue compétitif.

Une première française

« C’est une première française pour une piscine », se félicite Michel Swyngedauw, directeur de la filiale Nord-Pas-de-Calais Picardie du groupe aux origines orléanaises.

Si les BEA sont courants pour les gendarmeries, les hôpitaux ou les prisons, le domaine des piscines restait inexploité. La maîtrise d’ouvrage s’est fait accompagner du programmiste CD2I et du cabinet d’avocats Delcros-Peyrical pour construire ce contrat de financement-conception-construction-maintenance sur trente ans. « Notre objectif est de déposer le permis de construire en septembre, et passés les sept mois d’instruction, nous pourrons démarrer les travaux en avril ou mai 2009 », précise Virginie Wagner, responsable du département immobilier de Baudin Chateauneuf. Seul actionnaire de la société de projet, le groupe de construction métallique est en première ligne, même s’il ne subit pas le risque de fréquentation, porté par le prochain exploitant choisi par la CCH.

« Nous prenons les risques que nous savons maîtriser », précise Michel Swyngedauw, qui devra s’atteler à la construction pour 9,2 millions d’euros de ce bâtiment qui comprendra notamment un bassin de 25 m, deux bassins ludiques, toboggan, sauna, hammam et un bowling de six pistes.

L’investissement total de 12,5 millions d’euros sera amorti via les loyers annuels de 600 000 euros versés par la CCH pendant ­trente ans.

Baudin s’installe dans le Nord

Alors que tous les majors sont engagés dans la course aux PPP, la modeste filiale nordiste de Baudin Chateauneuf affiche avec la piscine d’Hesdin sa troisième référence. A Dainville (Pas-de-Calais), le groupe achève (avec le Crédit agricole et l’architecte Leblanc) la première phase du BEA hospitalier pour la restructuration-extension de la maison de cure médicalisée du CHU d’Arras. Un projet évalué à 16 millions d’euros en coût de construction. A Béthune, où le groupe vient de livrer la piscine de l’architecte Sarfati, Baudin vient d’être notifié d’un BEA pour la construction du complexe patinoire-cinéma imaginé par Rudy Ricciotti. Confirmé par la nouvelle municipalité, le permis pourra être déposé dès que l’exploitant sera choisi par la commune.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur