En direct

Paris : profusion de projets pour limiter l'automobile

DEVIGE-STEWART Thierry |  le 10/07/2002  |  Seine-et-MarneVal-d'OiseYvelinesParisSeine-Saint-Denis

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Seine-et-Marne
Val-d'Oise
Yvelines
Paris
Seine-Saint-Denis
Val-de-Marne
Essonne
Hauts-de-Seine
Aménagement
Travaux
Transports
Collectivités locales
Pas-de-Calais
Architecture
Transports mécaniques
Valider

La mairie de Paris met en chantier plusieurs projets d'amélioration de la desserte en transports collectifs (autobus et tramway) et en pistes cyclables, avec l'objectif de diminuer le trafic automobile avec son cortège de nuisances.
Lors du conseil de Paris lundi et mardi dernier, les crédits en faveur des transports ont été majorés de 50 millions d'euros dans le budget modificatif 2002, dont 29 pour l'aménagement de couloirs d'autobus.
Dans ce plan un projet phare : l'aménagement de la ligne 38 (Porte d'Orléans-Gare du Nord) prévoyant un double couloir, aller et retour, Boulevard Saint-Michel. Il est cependant vivement critiqué par les maires des Vème et VIème Jean Tiberi et Jean-Pierre Lecoq; le préfet de police Jean-Paul Proust, qui a le pouvoir de décision sur cet axe nord-sud, n'a pas encore donné son accord.
Denis Baupin, maire adjoint (Vert) à la circulation, a défendu le projet prévu par le programme Mobilien, acté par l'Etat, et qui porte sur l'amélioration de 17 lignes d'autobus à Paris, dont, dans un premier temps, les 38, 92 (gare Montparnasse-Porte de Champerret) 91 (gare-Montparnasse-Bastille) et 27 (gare Saint-Lazare-Porte de Vitry).
Le projet de la ligne 38 achoppe sur le tronçon central. Il prévoit d'élargir à 7 mètres l'actuel couloir montant à contresens boulevard Saint-Michel pour accueillir une ligne retour. Sur ce passage protégé, les piétons descendraient à l'endroit des passages piétons, avec les aménagements adéquats. Cela implique de mettre la circulation à sens unique le boulevard Saint-Michel de la Seine à Port-Royal, a ajouté Denis Baupin. Au total, la vitesse des bus serait accélérée d'environ 20% au bénéfice de milliers de voyageurs, a-t-il dit. Entre 13.000 et 70.000 personnes prennent chaque jour l'autobus dans la capitale.

La mairie a également proposé de prolonger le projet de tramway, prévu entre le Pont du Garigliano et Porte d'Ivry (7 km) jusqu'à la Porte de Bagnolet (6,5 km). Les modalités de la concertation ont été approuvées. La totalité du tramway serait en service fin 2006.

Plusieurs voies majeures de la capitale, aujourd'hui bruyantes autoroutes urbaines, seront aménagées en "espaces civilisés". Premier concerné, le boulevard Magenta devrait voir le bruit et la pollution réduits (avec la diminution du trafic automobile) tandis que les déplacements pour piétons, cyclistes et autobus seront facilités.
Les itinéraires cyclables devraient s'étendre : dans les XIVème et XVème 6,5 km seront aménagés sur les boulevards de Grenelle, Garibaldi, Pasteur, etc., dans le XVIème 8,3 km, dans le XXème, aménagement permettant de relier les pistes cyclables de Bagnolet et de Montreuil, notamment.

Enfin, 90.000 places de stationnement gratuits disparaîtront au profit du stationnement résidentiel pour inciter les Parisiens à laisser leur voiture et à emprunter les transports en commun.

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil