Industrie/Négoce

Paris Plages : le marchand de sable est passé

Mots clés : Industriels du BTP

Lafarge a livré mercredi 18 juillet, les 5000 tonnes de sable nécessaires pour créer la « plage » de Paris sur la voie Georges Pompidou. Paris Plages peut maintenant démarrer, le 20 juillet prochain.

Paris a ses berges de Seine, Lafarge son sable et sa flotte fluviale (la première de France). Dès lors, l’association du géant des matériaux de construction et de la Ville pour une opération comme Paris Plages coulait de source. Et voilà maintenant 11 ans que Lafarge approvisionne chaque été Paris en sable pour ses plagistes.

Mardi 17 et Mercredi 18 juillet, une demi-douzaine de barges ont donc accosté voie Georges Pompidou et au bassin de la Villette à Paris pour y livrer 5000 tonnes d’un sable de 0,2 mm de diamètre extrait de la carrière de Bernières-sur-Seine en Normandie, à 175 km de Paris.

 

 

« Ce sable de rivière, c’est celui de la Seine, celui qui a servi et qui sert (1) à construire Paris, c’est donc assez symbolique », explique Jean-Paul Chaignon, Directeur général adjoint Lafarge Granulats Nord. « Notre carrière de Bernières produit plus de 1,6 Mt par an, 10.000 tonnes par jour. Paris Plages représente donc une demi-journée de production pour nous. » 

 

Cycle de vie

 

Le matériau grossier qui est extrait à Bernières fait 80 mm de diamètre. Lavé, concassé, criblé, il est transformé pour acquérir sa finesse et sa douceur au toucher. Des caractéristiques qui doivent supporter l’épreuve d’une opération comme Paris Plages. Le sable sera donc nettoyé et traîté chaque semaine.

Retourné pour enlever tous les gros déchets, il sera ensuite traité à la vapeur d’eau pour tuer l’ensemble des bactéries sans avoir à utiliser des produits chimiques, puis une nouvelle fois retourné, ratissé et traité une seconde fois à la vapeur. Il subira ensuite 5 analyses du laboratoire de l’hygiène de la Mairie de Paris pendant toute la durée de l’événement, soit un prélèvement à l’arrivée et un par semaine après entretien et nettoyage du sable.

Une « maintenance » d’autant plus importante que le cycle de vie du sable ne s’arrêtera pas à la fin de Paris Plages. « Il sera en effet récupéré par les services techniques de la Ville de Paris pour aller garnir les allées des parcs et jardins de la capitale ou les pistes de cirques », confie Jean-Paul Chaignon.

De normand, le sable Lafarge de Bernières deviendra alors véritablement parisien.

 

 

 

Focus

Une démarche "ludo-pédagogique"

Lafarge a développé pour la 2nde année un partenariat avec l’association Aide et Action pour proposer aux enfants différentes animations lors de Paris Plages. Ainsi, durant toute la durée de Paris Plages (20 juillet au 19 août 2012), Lafarge et Aide et Action animeront des ateliers ludiques et pédagogiques à destination des enfants sur le thème de la Terre et de la biodiversité, avec des quiz et des jeux.
Les jeunes sont attendus tous les jours de 10 à 18 heures devant la cabine de plage Lafarge / Aide et Action située Quai Georges Pompidou. Les deux animatrices distribueront également brochures et cadeaux. Sur l’espace ludo-plage, les plus jeunes pourront s’amuser avec les jeux de plage et les cubes Lafarge.

(1) Plus de 12 millions de tonnes de granulats sont utilisées chaque année dans Paris et sa petite Couronne pour assurer la construction et la rénovation des logements et des infrastructures.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X