Paris-Plages 2010 : Lafarge « offre » 2 000 tonnes de sable
2 000 tonnes de sable acheminées par voie fluviale. - © © Lafarge

Paris-Plages 2010 : Lafarge « offre » 2 000 tonnes de sable

FV |  le 16/07/2010  |  IndustrieProduits et matérielsBétonParisYvelines

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Négoce
Industrie
Produits et matériels
Béton
Paris
Yvelines
Valider

2 000 tonnes de sable : c'est la contribution de Lafarge à l'opération Paris-Plages, ouverte au public du 20 juillet au 20 août sur les voies sur berge de la Capitale. Objectif pour l'industriel : démontrer l'utilité des granulats et du béton dans l'équipement de la ville.

Partenaire depuis huit ans de la Mairie de Paris, Lafarge achemine par voie fluviale depuis la carrière de Sandrancourt les 2 000 tonnes de sable nécessaires à la réalisation des plages (sur les quais Voie Georges Pompidou et le Bassin de la Villette). Située dans les Yvelines, cette carrière qui fournit 600.000 tonnes de granulats par an, alimente la région parisienne.
Pour Paris-Plages, ces granulats sont concassés, triés, lavés. Le sable fin de 0,1 mm de diamètre qui en est extrait est acheminé par deux barges qui mettent 15 heures pour parcourir sur la Seine les 120 km qui séparent la carrière du centre ville. Il est ensuite déposé sur un tapis roulant qui le projette à son emplacement définitif puis étalé.

Du sable et du béton décoratif

Engagé dans le développement durable, Lafarge à choisi le transport de ces 2 000 tonnes de sable par voie fluviale, ce qui permet d'économiser l'équivalent de 150 poids lourds. A la fin de la saison, le sable sera récupéré par la mairie de Paris, traité, désinfecté et recyclé dans des jardins, bacs à sable de la ville, hippodromes, manège d'équitations, équipements sportifs...
Si, à travers ce partenariat, Lafarge entend participer à la vie de la cité, l'industriel a voulu démontrer, particulièrement cette année, l'utilité des granulats et du béton dans l'équipement de la ville et notamment les aménagements extérieurs. Il a ainsi fourni des dalles carrées d'un mètre de côté sur 5 cm d'épaisseur présentant l'éventail de possibilités décoratives offertes par le béton : imitation d'un parquet bois coloris Teck ou de pavés, restitution de l'aspect minéral de la roche ou du poli du marbre. Une façon de montrer que le béton constitue une alternative économique aux matériaux traditionnels comme le bois ou la pierre.
L'opération Paris-Plages, dont le budget s'élève à 2,2 millions d'euros (dont environ 1 million venant des partenaires) contre 2,5 millions l'an dernier, devrait recevoir entre 4,5 et 5 millions de visiteurs, mais tout dépendra de la météo !

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 03/2020

Voir

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Date de parution : 02/2020

Voir

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Date de parution : 02/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur