En direct

PARIS Lutte contre l'habitat insalubre

le 10/11/2000  |  ParisFrance Collectivités localesImmobilierPolitique sociale

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Paris
France
Collectivités locales
Immobilier
Politique sociale
Valider

Une Opah devrait être lancée en 2001

En septembre, le conseil de Paris a approuvé le principe d'une Opah (Opération programmée d'amélioration de l'habitat) « requalification d'immeubles dégradés ». Son objet : favoriser la réhabilitation des copropriétés qui connaissent des difficultés (sociales ou de gestion, mauvais état du bâti) et qui très souvent sont confrontées à des situations d'insalubrité.

Contrairement aux deux Opah ciblées sur les copropriétés dégradées, Château-Rouge et Bas-Belleville (18e et 20e arrdt) qui concernent un territoire donné, elle englobera des bâtiments qualifiés d'insalubres « remédiables » déterminés, répartis sur le territoire parisien. Une première liste de 25 copropriétés devrait être établie, complétée le cas échéant par une seconde si de nouveaux cas d'insalubrité venaient à être détectés. Au total, une quarantaine d'immeubles seraient concernés.

La ville devrait verser une aide complémentaire

Mais le dispositif mis en place reste le même, si ce n'est que dans le cadre de cette nouvelle Opah, des plans de sauvegarde pourront être élaborés. En complément des aides majorées de l'Etat et de la région pour les copropriétés en difficulté, la ville, mais ce n'est pas encore complètement arrêté, devrait verser une aide complémentaire à celle de l'Anah (Agence nationale pour l'amélioration de l'habitat) en cas d'engagement des propriétaires bailleurs en matière de modération des loyers, octroyer des prêts bonifiés, en partenariat avec la Caisse des dépôts et consignations... Par ailleurs, cette Opah étant couplée avec une procédure de résorption de l'habitat insalubre, les propriétaires occupants pourront bénéficier d'une subvention de sortie d'insalubrité (Etat) et les propriétaires bailleurs de la suppression du plafond de dépenses subventionnables par l'Anah.

Cette Opah d'une durée de six ans, qui démarrerait en 2001 (l'appel d'offres sera lancé prochainement), s'inscrit dans la droite ligne de la politique d'urbanisme à visage humain voulue par le maire, Jean Tiberi. La priorité est donnée à la réhabilitation du bâti et le choix a été fait de laisser une certaine liberté à l'initiative privée, et de ne pas « municipaliser » tous les immeubles insalubres. A Château-Rouge, où l'Opah ciblée a été lancée début 1998, 9 immeubles sur 28 sont en travaux. 7 ou 8 pour lesquels les propriétaires décident de ne rien faire, et une douzaine pour lesquels les problèmes liés aux dysfonctionnements de la copropriété sont en règlement (impayés de charges importants, squats, conseils syndicaux démotivés...). La ville fera un bilan au printemps 2001 pour prendre ses décisions. L'Opah Château-Rouge devrait être prolongée d'un an.

PHOTO : Cette nouvelle Opah pourrait concerner une quarantaine d'immeubles insalubres.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 03/2020

Voir

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Date de parution : 02/2020

Voir

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Date de parution : 02/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur