En direct

Paris La ZAC Alésia-Montsouris s'expose dans la rue

NATHALIE MOUTARDE |  le 01/08/1997  |  AménagementDroit de l'urbanismeLogementParisArchitecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Aménagement
Droit de l'urbanisme
Logement
Paris
Architecture
Urbanisme
Réglementation
Valider

- Le chantier de la ZAC sera entouré de 80 panneaux d'information. - Les premières livraisons de logements sont prévues à la fin de 1999.

Le 24 septembre, les Parisiens et plus particulièrement les habitants du XIVe arrondissement pourront découvrir une exposition originale. Environ quatre-vingts panneaux (120 X154) entoureront alors, dans son périmètre le plus visible, le chantier de la ZAC Alésia-Montsouris (1) pour présenter les grandes caractéristiques du projet, mais aussi l'histoire passée et présente de l'arrondissement.

Première exposition d'urbanisme dans la rue

« En apportant une information précise aux habitants et aux riverains, cette première exposition d'urbanisme dans la rue devrait favoriser l'intégration du nouveau quartier Alésia-Montsouris dans son environnement », explique Guy Bernfeld, secrétaire général de la SADM, filiale de la RATP, aménageur du site. Elle est prévue pour se dérouler pendant toute la durée du chantier, jusqu'en 2 001.

Alors que les travaux de démolition et de terrassement viennent tout juste de s'achever sur la partie est de la ZAC (4 ha), les huit lots de logements sont aujourd'hui commercialisés (217 PLA, 161 PLI et 186 « libre »). Quatre permis de construire ont été déposés, et tous devraient l'être d'ici à la fin de l'année. Si aucun recours devant le tribunal administratif ne vient retarder le calendrier, les premiers travaux devraient être engagés en mai 1998, et les livraisons s'échelonner entre la fin de 1999 et le premier trimestre 2 000. En septembre 1999, une école de douze classes (architectes : Dominique Blanc et Pascal Lefebvre) ouvrira ses portes. Le secteur ouest (2 ha), qui regroupera 226 logements et un gymnase, devrait être achevé en 2 001. « Une nouvelle forme de concertation s'est mise en place sur cette opération avec la création, l'an dernier, d'un Comité d'architecture et d'urbanisme » poursuit Guy Bernfeld. Animé par Gérard Charlet, urbaniste coordonnateur de la ZAC, il regroupe des représentants de la SADM, des services techniques de la ville, des cinq associations de riverains, les opérateurs et leurs concepteurs, et se réunit à chaque étape décisive de la conception d'un projet de construction, soit cinq ou six fois avant le dépôt du permis de construire. « Les associations découvrent les plans des immeubles en même temps que nous, et chacun donne son avis. C'est un mûrissement en commun des projets, qui permet un vrai travail sur l'architecture des bâtiments », commente l'aménageur. Le quartier Alésia-Montsouris se caractérisera aussi par la présence de vestiges d'aqueducs : celui de Lutèce (époque gallo-romaine) et celui de Médicis (datant du XVIIe siècle). Leur découverte, avait suscité beaucoup de passions. Jean Tibéri, le maire de Paris, avait alors décidé de constituer un groupe de travail, piloté par Guy Bernfeld (2), chargé d'émettre des recommandations pour la conservation maximale des vestiges et leur mise en valeur dans le périmètre de la ZAC.

Parcours pédagogique et artistique

« Ces prescriptions s'imposeront à tous les lots concernés par leur présence, explique le secrétaire général de la SADM. Leur mise en valeur dans les espaces publics devrait être confiée à Michel Desvignes, le paysagiste de la ZAC. » A long terme, avec la présence proche du réservoir de la Vanne, alimenté par l'aqueduc conçu au XIXe siècle par Berlgrand, c'est tout un parcours pédagogique et artistique qui pourrait être créé, partant du parc Montsouris, traversant le quartier Alésia-Montsouris et s'achevant à la Maison du Fontainier, à Denfert-Rochereau.

(1) La ZAC Alésia-Montsouris est bordée par la rue d'Alésia et les avenues Reille et René-Coty. (2) Le groupe de travail réunissait le vice-président de la commission du vieux Paris, le président de l'association de sauvegarde du Paris historique, Gérard Charlet, les services de la ville de Paris, l'Apur et le service régional de l'archéologie.

MAQUETTE : 80 panneaux entoureront le chantier de la ZAC Alésia-Montsouris pour présenter les grandes caractéristiques du projet.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

55 outils pour la conduite de chantier

55 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 01/2020

Voir

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur