En direct

Paris - La Siemp expérimente la construction bois

Hervé Guénot - |  le 15/01/2010  |  ImmobilierCollectivités localesParisFrance entièreEurope

Dans le XVIII e  arrondissement, la Siemp (Société immobilière d'économie mixte de la Ville de Paris) construit deux immeubles (11 logements Plus au total) à ossature et plancher bois. L'un (deux T 3 et un T 5 duplex) sera livré en février, rue du Mont-Cenis, et l'autre (quatre T 2 et quatre T 3) en juin prochain, passage du Mont-Cenis.

Sapin du nord de l'Europe

Le recours au bois et à un chantier vert de type filière sèche a permis de contourner l'une des difficultés du projet tenant à l'interdiction faite aux camions d'emprunter le passage, large de 3,5 m. Dans les deux cas, il s'agit de bâtiments R 3  combles à structure poteaux-poutre, dont la cage d'escalier est en parpaing, le rez-de-chaussée en béton. Tout le reste - façade, ossature et planchers - est en bois. Du sapin du nord de l'Europe pour la charpente, et du contreplaqué marine lasuré pour les façades ainsi que des panneaux en fibrociment.
Une attention particulière a été apportée à la gestion de l'énergie et au confort acoustique (grâce notamment à un plancher composé d'un complexe PVC, dalle Aquapanel, bois et isolant). La structure bois est associée à une forte isolation de dix-huit centimètres en laine minérale en façade et en toiture. Les bardages en façade sont sans entretien.

Une certification Habitat & Environnement

Les appartements sont dotés d'appareils économes en eau, de meubles sous évier adaptés au tri sélectif. Le chauffage et l'eau chaude sont assurés par une chaudière à gaz basse température à ventouse. L'opération s'inscrit dans une démarche de certification Habitat & Environnement. La mise en œuvre a été facilitée par des délais raccourcis permis par la construction en bois, dont les éléments sont préfabriqués : une semaine à deux personnes pour monter un étage, contre deux semaines et quatre personnes pour une structure classique béton.

Appels d'offres infructueux

Néanmoins, l'opération a été difficile à mener à bien. Plusieurs appels d'offres ont été infructueux, les projets ont subi de nombreuses modifications, et, en raison de ces fortes contraintes et du caractère pionnier de l'opération, le coût des travaux au mètre carré habitable atteint 3 657 euros hors taxes pour l'immeuble de la rue du Mont-Cenis, et 3 250 euros pour celui du passage du Mont-Cenis.

PHOTO - 278935.HR.jpg
PHOTO - 278935.HR.jpg
Fiche technique

- Maître d'ouvrage : Siemp.
- Maîtrise d'œuvre : Atelier d'architecture et de création industrielle, Jean-François Schmit, architecte ; SNC Lavalin, BET ; GETP, BET structures.
-
- ntreprise générale : Bâti Renov avec Charpente Cenomane (charpente bois).

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 10.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur