En direct

PARIS L'opération « Sable en Seine » se déroule jusqu'au 8 mai

le 05/05/2000  |  ParisFrance Collectivités localesTransportsAménagement

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Paris
France
Collectivités locales
Transports
Aménagement
Industrie
Béton
Architecture
Produits et matériels
Transports mécaniques
Valider

L'Unicem, le PAP, et le Sfic à la rencontre du grand public

Le 27 avril, Jean-François Legaret, président du Port autonome de Paris (PAP), Jean-Pierre Dupaquet, président de l'Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction (Unicem) Ile-de-France, et Jean-Marc Domange, membre du bureau du Syndicat français de l'industrie cimentière (Sfic), ont signé une charte environnementale, code de bonne conduite par lequel ils s'engagent à préserver l'environnement et la qualité des installations sur les berges, et à promouvoir le développement du transport fluvial et des activités portuaires.

Cette signature a donné le coup d'envoi à une campagne d'information auprès des Franciliens, « Sable en Seine », qui se déroulera jusqu'au 8 mai. Au programme : une exposition sur le thème des matériaux, présentée aux ports de Javel et de Bercy, un parcours piétonnier jalonné, des balades fluviales commentées, un livret pédagogique pour les enfants... « Nous avons saisi l'occasion des manifestations, organisées partout pour célébrer l'an 2000, pour aller au devant du public lui parler de nos métiers, de notre rôle dans le développement économique et l'amélioration du cadre de vie », souligne Jean-Pierre Dupaquet, président de l'Unicem Ile-de-France. Les responsables de l'Unicem veulent ainsi expliquer que pour satisfaire aux besoins de construction en France, il faut produire un million de tonnes de granulats par jour et, en réponse aux critiques qui leur sont souvent adressées, montrer leur expertise et leur savoir-faire en matière de réaménagement des carrières. « En Ile-de-France, 10 des 12 bases de loisirs sont d'anciens sites d'extraction », précise Jean-Pierre Dupaquet.

Les trois partenaires souhaitent aussi rappeler que le transport fluvial est une alternative écologique au tout routier (un convoi fluvial de 5 000 t, c'est 250 camions de moins sur les routes) et mettre l'accent sur l'utilité de leurs installations au coeur des agglomérations, de Paris en particulier. « Entre 1985 et 1995, la consommation de granulats est passée, en Ile-de-France, de 25 millions à 40 millions de tonnes par an. Les professionnels ont pu acheminer ces 15 millions de tonnes supplémentaires sans que personne ne s'en rende compte. Si nous sommes amenés à réduire, voire à supprimer, les sites industriels et portuaires dans la capitale, il faudra alors s'orienter vers le transport routier », conclut le président de l'Unicem Ile-de-France.

PHOTO : Jean-Pierre Dupaquet (à gauche), Jean-Marc Domange (au centre), et Jean-François Legaret lors de la signature de la charte environnementale.

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil