En direct

Paris devance légèrement Londres dans la course au JO 2012

Defawe Philippe |  le 07/06/2005  |  France Collectivités localesEuropeParisInternational

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France
Aménagement
Collectivités locales
Europe
Paris
International
Architecture
Valider

Les dossiers des deux capitales européennes ont été jugés de "très grande qualité" par la Commission d'évaluation du Comité international olympique (CIO) qui a publié, lundi à Lausanne, un rapport sur les cinq candidats à l'organisation des jeux Olympiques 2012. Ce rapport semble toutefois donner un léger avantage à la capitale française.

Le document du CIO évoque en effet la "très grande qualité" du dossier parisien qui fait preuve d'une "intégration approfondie (...) de tous les facteurs entrant en ligne de compte dans la planification des Jeux." Il note également que "les recommandations (...) ont été soigneusement prises en considération."
Une légère nuance est introduite dans l'évaluation de Londres. Si le dossier se révèle également d'une "très grande qualité", il ne révèle lui qu'un "degré élevé de planification". Une manière, semble-t-il, de hiérarchiser les deux favoris.
D'autant plus que l'appréciation du dossier parisien ne comporte aucune fausse note à l'inverse de celle de Londres, suspendue à la réalisation de travaux dans le domaine des transports. "Pour autant que l'important programme d'amélioration des transports publics soit entièrement achevé avant 2012 (...) la Commission pense que les exigences en matière de transport seraient satisfaites."
A l'inverse, la Commission juge que "Paris possède des systèmes de transport routiers et ferroviaires de forte capacité et de grande qualité", et estime que les "exigences en matière de transport seraient pleinement satisfaites".

En ce qui concerne, New York et Madrid, le CIO a qualifié les dossier de "grande qualité", mais la Commission a souligné que la ville américaine se montrait toujours incapable d'apporter des garanties sur la localisation de son futur grand stade, sujet sur lequel un vote devait intervenir un peu plus tard dans la journée à New York.
Coup dur pour la ville américaine, la commission de contrôle des dépenses publiques de l'Etat de New York a refusé, lundi soir, de s'engager sur l'attribution de 300 millions de dollars pour réaliser ce fameux stade.
Le projet de stade olympique (coût: 2,2 milliards de dollars; 1,79 milliard d'euros) devra donc se passer de ces 300 millions de dollars de fonds publics initialement prévus, ce qui porte un coup sévère à la candidature de New York, a reconnu le maire de la ville, Michael Bloomberg, sans toutefois la retirer.

Enfin, si Madrid recueille un avis réservé en ce qui concerne le budget consacré à la technologie et aux transports, la capitale espagnole est louée, dans l'optique des jeux Paralympiques, pour le "rôle majeur" que le pays joue "en faveur du sport pour handicapés sur le plan international".
Pour Moscou, en revanche, la Commission met en avant la "planification insuffisamment détaillée (...) et le manque d'informations de base (qui) ont rendu difficile l'évaluation du projet."
Rappelons que le CIO désignera la ville organisatrice des jeux d'été 2012 le 6 juillet prochain lors de son congrès à Singapour.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Mener une opération d'aménagement

Mener une opération d'aménagement

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur