En direct

Pari fou pour village exemplaire

jean-jacques talpin |  le 17/01/2014  |  Collectivités localesAménagementEure-et-LoirArchitecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Aménagement
Eure-et-Loir
Architecture
Valider
Eure-et-Loir -

Accompagner le développement du village, créer une centralité, des commerces, des logements et des équipements publics : c’est à tous ces défis que le maire de Mignières (Eure-et-Loir), Didier Martin, a voulu répondre en lançant un « projet exemplaire ». Village dortoir de 1 000 habitants, situé à une quinzaine de kilomètres de Chartres, avec une forte zone d’activités et des établissements privés, le village ne comptait aucun commerce et peu de perspectives de développement.

Créer de l’activité

La commune a alors saisi l’occasion de la vente d’une vaste ferme beauceronne en plein centre du village pour tenter un pari. Car pour respecter cette ferme développant 3 800 m 2 de surfaces utiles sur 1,4 ha, il fallait créer de l’activité. Un programme complet a donc été élaboré pour installer la mairie, la communauté de communes (aujourd’hui un syndicat mixte), la bibliothèque, l’école, la halte-garderie, des ateliers municipaux, des commerces et des logements sociaux. « C’était un pari fou, a priori démesuré et hors d’atteinte pour un petit village », reconnaît le maire. Pour ce programme de 9,4 millions d’euros HT dont 5,4 millions pour la collectivité, les élus se sont appuyés sur un maître d’ouvrage délégué, la Société d’aménagement et d’équipement d’Eure-et-Loir (Saedel) et sur un bailleur (Immobilière Val de Loire - groupe 3F) pour créer et gérer 18 logements sociaux et des commerces. Les élus ont aussi décidé de lancer un concours d’architectes pour retenir une équipe pilotée par Diagonal, le cabinet chartrain de Frédéric Cordier et Guillaume Adam. Ce projet a été choisi pour proposer « une écriture architecturale qui laisse une place significative au vocabulaire contemporain tout en révélant la sobriété et la simplicité du lieu existant ». « C’était un patrimoine exceptionnel, explique Frédéric Cordier, que nous avons voulu préserver et embellir, notamment en façade avec du bois et des enduits chauds. » Le village a aujourd’hui retrouvé sa centralité avec tous les équipements publics réunis autour d’une grande place. Le projet sera achevé cet été avec la livraison des logements, de nouveaux commerces et d’une salle de réunion de 200 places. Le village aura alors réussi son pari : « Créer un projet urbain ambitieux et digne d’une petite ville. »

PHOTO - 769755.BR.jpg
PHOTO - 769755.BR.jpg - © DIAGONAL

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Éclairage des espaces extérieurs

Éclairage des espaces extérieurs

Date de parution : 05/2019

Voir

DICOBAT Visuel

DICOBAT Visuel

Date de parution : 05/2019

Voir

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur