Paysage

Papi sécurise les rues avec des fleurs

Mots clés : Béton - Mobilier urbain - Produits et matériaux

Le mariage du plastique et du béton engendre un pot de fleurs géant pour interdire l’accès de l’espace public à l’automobile. Spécialiste du mobilier urbain rotomoulé, l’entreprise picarde Papi annonce le lancement commercial de son invention pour la mi-mai.

Sous le nom de Kosto, Papi apporte une réponse aux collectivités en quête de solutions élégantes et bon marché pour sécuriser l’accès à l’espace public. Annoncé au prix de 954 euros HT en sortie d’usine pour un poids d’1,35 tonne et un volume de 90 l de terre, l’objet se présente sous la forme d’un bloc de béton enveloppé de plastique rotomoulé.

 

Une gamme en gestation

 

Propriétaire du moule, l’entreprise de Le Mesnil-en-Thelle (Oise) a missionné le designer Romaric Letiec pour dessiner cette pièce de mobilier urbain. Outre la sécurisation de l’accès, Kosto déclinera des fonctions de signalisation et d’accrochage de vélos. « Plus tard, nous proposerons aussi des versions associées à des bancs ou à des corbeilles de rues », annonce Philippe de Magondeau, directeur commercial de Papi. Kosto reprendra les 27 nuances de couleur déjà intégrées dans l’offre de la PME.

Copiée à grande échelle après avoir lancé le marché des pots de fleurs de rue en plastique voici une vingtaine d’années, la PME a pris soin de breveter Kosto. « Fin 2017, le salon des maires, puis le salon Paysalia ont révélé la demande des collectivités pour un mobilier urbain qui réponde aux besoins de sécuriser l’espace public. Notre réseau de distribution spécialisé dans ce marché permet d’y répondre facilement », argumente le directeur commercial.

 

Du pot de fleurs à l’aménagement

 

Papi n’a pas eu à chercher trop loin son partenaire bétonnier : filiale du groupe familial normand F2F, basé à Sainte-Mère-Eglise (Manche) et spécialisé dans l ‘assainissement, le rotomouleur fournit depuis 20 ans les bacs de pozelane des fosses béton de l’entreprise Thebault, de Verneuil-sur-Avre (Eure). En renforçant l’ancrage indispensable à la fonction sécuritaire de Kosto, le partenaire compense le handicap de Papi : « Intégré à un groupe de construction métallique, notre principal concurrent possède les moyens de fixation qui nous manquaient », précise Philippe de Magondeau.

Positionné à 60 % sur le marché de l’aménagement extérieur et à 40 % dans la fabrication de pièces rotomoulées sur devis, Papi s’appuiera sur Kosto pour initier une diversification : « Nous identifions une opportunité pour glisser vers l’aménagement urbain, domaine que nous ne pouvions pas aborder avec les seuls pots de fleurs », confie Philippe de Magondeau.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X