En direct

Palmarès des jeunes urbanistes 2012: les cinq équipes lauréates
Les lauréats du Palmarès des jeunes urbanistes avec Cécile Duflot - © © Claire-Lise Havet, photographe

Palmarès des jeunes urbanistes 2012: les cinq équipes lauréates

le 21/12/2012  |  France Formation BTPParisArchitecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Aménagement
France
Formation BTP
Paris
Architecture
Valider

Le Palmarès des jeunes urbanistes a été proclamé le 20 décembre 2012. Cinq équipes sont récompensées pour leur capacité à inventer la ville de demain. La cérémonie, qui se tenait à la Cité internationale universitaire de Paris, a été suivie de la remise du Grand prix de l’urbanisme à François Grether et d’un hommage au géographe Marcel Roncayolo.

Anyoji Beltrando, Marie Blanckaert, Collectif ETC, HL architectes urbanistes, Nadau Lavergne : voici les cinq équipes que le ministère de l’Egalité des territoires et du Logement a choisi de désigner comme la talentueuse relève dans le champ de l’urbanisme. Ce palmarès national, initié en 2005 et décerné tous les deux ans, vise à distinguer de jeunes équipes de moins de 40 ans. « Nous avons besoin de vous et de votre plein engagement pour penser les territoires dans leurs différentes échelles, dans leur grande diversité et dans leurs interactions », a affirmé la ministre Cécile Duflot.

De fait, s’il y a une chose que les équipes récompensées -architectes, urbanistes, artistes, graphistes…-, partagent, c’est bien un même engagement à inventer des démarches pluridisciplinaires, pour s'emparer des territoires ordinaires ou délaissés, faire avec les contraintes économiques actuelles, anticiper la demande des usagers et habitants.

Ainsi le collectif ETC, qui est parti sur les routes de France à vélo pendant un an à la rencontre des habitants et acteurs des villes, pour susciter des projets temporaires sur un certain nombre de sites afin d’en révéler les potentialités. Ou Marie Blanckaert qui, au sein de l’Atelier électrique, a accompagné pendant quatre ans la transformation de l’îlot Stephenson dans la ZAC de l’Union à Roubaix, Tourcoing et Wattrelos, en en faisant un espace d’expérimentation et d’animation avec les habitants. C’est aussi HL architectes urbanistes, qui s’intéresse de près aux villes moyennes, villages et bourgs,  et prône un urbanisme de processus basé sur la transdisciplinarité (droit, sociologie, paysage, économie…). Ou encore Nadau Lavergne, tous deux architectes, qui considèrent la ville constituée (existant, infrastructures, patrimoine) comme source d’une nouvelle modernité. Enfin Tomoko Anyoji et Yannick Beltrando, tous deux déjà récompensés d’une mention au prix de la première oeuvre en 2006 pour une maison à Paris et qui, avec l'architecte Madeleine Masse, fondent leur approche de la ville sur un travail collectif, intuitif et pragmatique.

« Ces jeunes urbanistes vont là où ils peuvent, là où il y a de la place. Ils inventent leur façon de faire et savent mobiliser les usagers pour faire émerger une demande sociale d’urbanisme», observe Ariella Masboungi, en charge du Grand prix de l’urbanisme au sein du ministère et qui a initié ce palmarès.

Optimisme indispensable

La proclamation a été suivie de la remise du Grand prix de l’urbanisme à François Grether (notre article) qui a souhaité le partager. « Ce prix est trop exclusif. L’action que j’ai pu avoir est partagée avec un nombre incommensurable de gens», a-t-il insisté en préambule. « Notre métier repose sur un optimisme indispensable. Mais je tiens à souligner quelques  limites de notre travail » Et d’évoquer certains sujets préoccupants : les mal-logés, la situation d’isolement des lotissements en grande périphérie qui s’étendent sans perspective et seront les friches de demain ; la difficulté aussi à travailler sur les petites villes françaises, qui malgré leurs richesses connaissent une situation critique, car en récession économique et confrontées au départ de leurs habitants. « Une situation caractéristique d’un pays excessivement centralisé; le système des villes en réseaux de certains pays voisins est plus souple et plus adaptable ». Et de conclure: « je milite pour « le projet avec un grand P, c'est-à-dire « la préparation en commun d’un avenir partageable. Le projet est plus que jamais nécessaire, dans tous les domaines, et doit être soutenu sous toutes ses formes.»

Le jury du Palmarès des jeunes urbanistes 2012

Thierry Lemoine, président du jury, sous-directeur de l’Aménagement durable, direction de l’Habitat, de l’Urbanisme et des Paysages, ministère de l’Egalité des territoires et du logement ».

Matthias Armengaud, architecte urbaniste, Palmarès des jeunes urbanistes 2010

Joan Busquets, architecte urbaniste, Prix spécial du Grand prix de l’urbanisme 2011

Tania Concko, architecte urbaniste

Philippe Courtois, directeur général de l’EPA Euratlantique

Nicolas Ferrand, directeur général Aménagement et urbanisme Ville de Rennes et Rennes Métropole

François Grether, architecte urbaniste, grand prix de l’urbanisme 2012

Mathis Güller, architecte urbaniste, Palmarès des jeunes urbanistes 2010

Alain Lecomte, président de la 3ème section « Aménagement durable des territoires » du conseil général de l’Environnement et du Développement durable

François Monjal, urbaniste, programmation urbaine, Palmarès des jeunes urbanistes 2007

Marie-Christine Vatov, journaliste Innovapresse

Commentaires

Palmarès des jeunes urbanistes 2012: les cinq équipes lauréates

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil