En direct

Palais des Victoires : équipé pour le public et les sportifs

Julie Planel |  le 01/09/2007  |  Alpes-Maritimes

De 2002 à 2005, six bureaux d’études béton, charpente, VRD… ont travaillé sous la houlette de l’architecte Roberto Ferreira, pour le chantier du palais omnisport de Cannes. Le traitement des ambiances doit faire face à l’affluence du public.

Ouvrage intégré à la Cité des Sports cannoise qui compte déjà une piscine, un stade ouvert de 12 000 places, une piste d’athlétisme, un anneau cyclable, une piscine et le centre de la performance sportive, et plus récemment, un centre aquatique et un complexe tennistique, le Palais des Victoires constitue un ensemble compact. L’architecte Roberto Ferreira a choisi une forme polygonale, avec une réduction des surfaces de façades et de couvertures pour garantir une isolation thermique maximale. Par souci d’économie, il a choisi une enveloppe en acier Corten : des panneaux à aspect vieilli. Sa patine se consolide avec le temps. Les couleurs rougeâtres des oxydes (chrome, nickel et cuivre) de l’acier agissent comme une couche protectrice du reste du matériau qui évite un entretien ultérieur.

60 m² de solaire

Pour répondre à la démarche de haute qualité environnementale (HQE) engagée par la ville de Cannes, Richard Garcia, ancien adjoint au service énergie, et Fabrice Rull, climaticien, ont retenu un circuit d’eau chaude sanitaire par panneaux solaires. Ces panneaux solaires fournissent 54 % de l’eau chaude sanitaire. 27 panneaux de 2,10 m² (des Buderus skn 2.0 inclinés à 45°) sont installés sur la terrasse technique au quatrième niveau. Ils sont reliés à des ballons tampons de 4 000 l, soit deux fois 2 000 l installés dans la chaufferie centrale collective au rez-de-chaussée. Une gaine technique descend à la chaufferie pour alimenter un échangeur à plaques qui produit l’eau sanitaire. Sa puissance permet de tirer soixante douches en même temps. Mais pour parer au cas de faibles ensoleillements en hiver, deux chaudières à gaz, dédiées au chauffage de l’ensemble des installations, prennent le relais.Le réseau fonctionne en parallèle. L’eau chaude solaire est produite en circuit fermé. L’eau circule entre les échangeurs à plaques : l’un (échangeur solaire ECS Charot) pour l’eau « solaire », et l’autre pour l’eau « d’appoint » chauffée par les chaudières capables de monter à 70 °C. Ces chaudières fonctionnent en cascade. Voici les régimes de températures pour les chaudières : départ 80 °C, retour 60 °C et pour le groupe froid : départ 7 °C, retour 12 °C. La puissance des chaudières totalise 2 600 kW.

L’eau chaude produite par ces deux systèmes est distribuée via les gaines [...]

Cet article est réservé aux abonnés Journal du Chauffage, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Palais des Victoires : équipé pour le public et les sportifs

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur