En direct

Paca Le budget de la région en hausse de 7 %

REMY MARIO |  le 03/01/1997  |  France entièreCollectivités localesAménagementEtatArchitecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France entière
Collectivités locales
Aménagement
Etat
Architecture
Valider

-Jean-Claude Gaudin l'avait annoncé lors de la présentation du rapport d'orientation budgétaire : les impôts régionaux baisseront de 10 % en 1997. Et le montant des emprunts est diminué de 25 %, ainsi que les frais de fonctionnement de 3 %. A 4,709 milliards, le budget de la région est en augmentation de 7 %, grâce, entre autres, à la dotation de l'Etat de 415 millions au titre de la décentralisation de l'organisation des transports ferroviaires régionaux.

Au total, les crédits de paiement en investissements s'élèvent à 1,889 milliard (2,284 milliards en autorisations de programmes). Le fonctionnement des services et les interventions dans les domaines économique et social vont absorber 1,927 milliard.

Les dépenses d'investissements les plus importantes touchent les domaines traditionnels de compétence. Ainsi, le plan « Lycée Réussite » : il est poursuivi, mais à un rythme moins rapide que par le passé car les travaux sont terminés pour la plupart des établissements. En 1997, la dotation d'investissement sera de 465 millions (dont 60,9 millions pour les constructions neuves ou reconstructions). A noter qu'un plan pluriannuel d'entretien des lycées (sur cinq ans à 785 millions) commence à prendre le relais.

208 millions pour les routes

Le budget des routes s'élève à 236,5 millions en autorisations de programme et à 208,9 millions en crédits de paiement (dont 85,5 millions hors contrat de Plan). Il s'agit de financer les opérations en cours du contrat de Plan, d'engager de nouvelles opérations (programme de déviations dans les départements alpins, mise à deux fois trois voies de l'A51) et de financer les études de plusieurs projets. A noter que la région, dans le cadre de la reconversion du plateau d'Albion, met 40 millions de crédits supplémentaires pour moderniser la RN100, et demande à l'Etat d'en faire autant.

Côté transports ferroviaires, les dotations doivent permettre de répondre aux engagements déjà pris (études de modernisation de la ligne Aix-Marseille, travaux sur la ligne Nice-Breil, participation au programme des gares TGV) et de financer les renouvellements de matériel (premières livraisons fin 1997), un domaine sur lequel la région s'engage massivement (917 millions sur un programme de 1,3 milliard).

L'accent est également mis sur la politique de la ville (30,6 millions de francs d'investissements au titre des contrats de villes) et sur l'environnement (115 millions d'investissements en crédits de paiement). -

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

Date de parution : 06/2019

Voir

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Date de parution : 06/2019

Voir

Initiation à la construction parasismique

Initiation à la construction parasismique

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur